Comment se mettre à son compte en voyance ?

Cultureua.com » Famille » Horoscope » Comment se mettre à son compte en voyance ?

Depuis toujours, les hommes font appel aux forces invisibles pour éclairer et guider leurs choix. Les livres d’histoires sont pleins d’anecdotes sur la relation spéciale qu’ont entretenue certains grands souverains avec leurs voyants. De nombreux événements qui ont touché le monde ces dernières années auraient été de l’avis de nombreuses personnes prévues de longue date par des voyants. Malgré les progrès de la science et de la technologie, les voyants sont toujours très célèbres dans le monde contemporain. En France, ce sont des millions de personnes qui ont confié consulter régulièrement des voyants. Si vous êtes un voyant et que vous aimeriez vous lancer de façon professionnelle, cet article est pour vous. Ensemble, nous allons découvrir les différentes étapes à suivre pour faire de votre projet, une réalité.

La voyance : une activité réglementée ?

La première question que vous vous posez est sûrement de savoir si la profession de voyant est réglementée dans l’hexagone. La réponse est non. La voyance est en effet libre en France, depuis l’abrogation de l’article R34-7 de l’ancien Code pénal. Cet article disposait que les devins et autres diseurs de bonne aventure s’exposent à des amendes de 600 à 1300 Francs. Vous n’avez donc pas besoin de présenter un quelconque document ou une quelconque accréditation avant de commencer par exercer. Il n’existe d’ailleurs aucun diplôme de voyance. La seule limite à respecter est de ne pas se faire passer pour un médecin.

Si vous voulez exercer la voyance, vous devez informer vos clients que vous n’êtes pas un médecin et aussi ne pas clamer haut et fort que vous pouvez guérir.

S’installer comme voyant : les aspects juridiques

Si vous avez le désir de vous installer à votre propre compte en tant que voyant, la toute première chose qu’il faut considérer, c’est la forme juridique de votre activité. Le fait que la profession n’est pas réglementée ne doit pas vous amener à vouloir exercer de façon clandestine. Le risque de dénonciation, surtout de la part d’un client mécontent, est en effet très élevé.

Pour commencer, vous devez vous enregistrer auprès du centre de formalité des entreprises de l’URSSAF. À ce niveau, il vous sera demandé de choisir par l’un des statuts disponibles :

  • La micro-entreprise : Anciennement connue sous l’appellation auto-entreprise, cette formule est très simple. Elle est d’ailleurs la plus choisie par les voyants, car elle est la mieux adaptée. Avec ce statut, vous pouvez payer les cotisations sociales sur la base des recettes que vous déclarez. Il n’y a aucune complexité administrative ni juridique et en quelques heures, vous pouvez commencer par exercer en toute légalité.
  • L’entreprise individuelle en nom propre : Cette forme d’entreprise est celle que vous devez choisir si vous planifiez par exemple d’avoir des offres variées. Elle vous met aussi à l’abri des surprises désagréables qui peuvent surgir en ce qui concerne le paiement des cotisations sociales.
  • (SARL à associé unique) EURL : Si vous disposez d’une clientèle importante, c’est la formule qu’il vous faut. Elle vous propose de déterminer vous-même votre salaire. Ce salaire servira naturellement de base au calcul de vos cotisations sociales.
  • (SAS à associé unique) SASU : Enfin, si vous êtes un très grand voyant et que vous êtes convaincu que votre activité va s’agrandir, cette formule est ce qu’il vous faut. Avec elle, vous allez pouvoir éviter la sécurité sociale des indépendants.

Une fois que vous aurez franchi l’étape de la déclaration et de la création de votre entreprise, vous pouvez commencer par exercer en toute égalité. La question qui se pose alors est de savoir comment se constituer rapidement une clientèle. Pour y arriver, vous devez avoir une offre variée et bien communiquée.

Les offres

La voyance peut se faire de diverses façons. Vous pouvez décider de faire des consultations à domicile, d’ouvrir votre cabinet ou d’offrir des consultations à distance, notamment par téléphone. Nous vous conseillons de proposer toutes ces options. En effet, certaines personnes préfèrent le contact physique lors des séances de voyance et voudraient se déplacer vers votre cabinet. D’autres sont réticents à cela et vous demanderont de venir les rencontrer chez eux. Enfin, une troisième catégorie de personnes manque de temps et préfère les consultations par appel. Si vous proposez une formule et pas les autres, vous risquez de ne pas avoir beaucoup de clients.

La communication

Pour vous faire connaître en tant que voyant, vous devez savoir communiquer. Vous devez utiliser tous les moyens de communication possibles à cet effet. Nous allons vous en présenter quelques-uns.

  • Créer un site internet moderne : il s’agit d’une étape obligatoire. Être absent du Net, c’est tout simplement être absent de tout. Vous devez donc prendre le soin de lancer un site internet avec des contenus intéressants et quelques conseils utiles à l’endroit de vos futurs clients. Prenez le temps par la suite d’alimenter régulièrement ce site en contenus.
  • Publier des articles sur les blogs de voyants : faites une liste des principaux blogs de voyances. Choisissez bien évidemment ceux qui sont reconnus et contactez-les pour faire publier des articles que vous avez écrits en mode invité. N’oubliez pas de faire une redirection vers votre site.
  • La publicité sur le Net : Qu’il s’agisse de Facebook Ads ou de Google Ads, vous devez faire de la publicité sur internet pour apparaître lors des recherches sur la voyance. N’hésitez pas aussi à envahir les différents réseaux sociaux et à animer une chaîne Tic-toc ou YouTube pour partager des contenus utiles.
  • Les radios et les télés : Certaines radios ou télés locales veulent faire des émissions sur les horoscopes ou sur d’autres sujets relatifs au surnaturel. N’hésitez pas à vous porter volontaire, cela peut très vite vous donner une bonne notoriété.
  • Les évènements dédiés à la voyance : N’hésitez pas à participer aux foires, aux conférences et aux expositions qui concernent la voyance. Si jamais la possibilité est donnée de prendre un stand, vous pouvez saisir l’occasion et vous installer pour offrir des voyances à prix réduit.
  • Engendrer le bouche-à-oreille : soyez professionnel et disponible lors de vos séances de consultations. Offrez aux gens de petits souvenirs qu’ils pourront utiliser comme porte-bonheur, de cette façon, il ne risque pas de vous oublier et ils parleront de vous leur entourage.

Combien gagne un voyant ?

Maintenant que vous savez comment vous constituez une clientèle, vous devez vous demander combien un voyant peut gagner par mois. La première chose que vous devez savoir est que la profession de voyant est plutôt lucrative. La majorité des professionnels de ce secteur s’en sort plutôt très bien. En France, les données indiquent que le salaire médian tourne autour de 58 500 par an, ce qui se situe bien au-dessus de la moyenne. La majorité des voyants sont facturés 30 euros par heure, mais ce chiffre peut passer au double ou au triple auprès des voyants qui jouissent d’une solide réputation. Certains voyants célèbres gagnent ainsi plus de 100 000 euros chaque année.

Informations importantes

L’INAD (Institut National des Arts Divinatoires) est une association qui a été lancée il y a quelques années par des voyants professionnels. Elle découle du constat que l’absence d’encadrement du métier a entraîné une multiplication des cas d’arnaques. L’INAD a élaboré une charte morale et professionnelle de la voyance. Les membres de l’association sont ainsi soumis à une déontologie précise. Devenir membre de l’association serait donc une bonne démarche.