Cultureua.com » Santé » Sexualité » Problème d’éjaculation : comment y remédier ?

Problème d’éjaculation : comment y remédier ?

Les problèmes d’éjaculation représentent un réel handicape pour la vie sexuelle d’un couple. Pour y remédier et pouvoir les surmonter, il faut d’abord les comprendre et savoir les gérer.

A quoi sont dus problèmes de l’éjaculation ?

L’éjaculation au moment de l’orgasme est un phénomène physiologique naturel. Des troubles de l’éjaculation peuvent parfois révéler une pathologie et ne sont surtout pas à taire. Si vous en souffrez, n’hésitez surtout pas à en parler à votre médecin. Mais à quoi sont dus ces problèmes éjaculatoires ?

  • L’éjaculation précoce ou prématurée : on parle d’éjaculation précoce lorsque celle-ci survient à la première minute qui suit la pénétration vaginale. Il ne s’agit pas réellement de symptôme lié à une pathologie mais elle est souvent associée à un trouble psychologique.
  • L’an-éjaculation ou absence d’éjaculation : elle se caractérise par l’absence d’émission de sperme. Comme l’éjaculation précoce, elle peut être provoquée par des troubles psychologiques. Mais elle peut révéler également une pathologie impliquant une atteinte neurologique ( altération d’un nerf ). Elle peut également être provoquée par la prise de certains médicaments neuroleptiques.
  • L ‘éjaculation tardive ou retardée : c’est une forme moins sévère de l’an-éjaculation. Comme cette dernière, elle peut avoir comme source un problème psycho-sexuel ou peut être due à une pathologie, une lésion ou être provoquée par une prise de médicaments.
  • L’éjaculation rétrograde : il s’agit d’un reflux de sperme dans la vessie. Le plaisir sexuel n’est pas altéré, cela dit, elle peut être en cause d’une fertilité.

Comment soigner les troubles de l’éjaculation ?

Qu’ils soient d’origine psychologiques ou secondaires à des pathologies, les problèmes d’éjaculation sont souvent la cause de souffrances psychologiques chez les patients. Pour beaucoup, les problèmes d’éjaculation demeurent un sujet très tabou. La personne qui en souffre préfère garder ça pour elle-même, au détriment d’une vie sexuelle normale. Cela dit, une prise en charge est pourtant nécessaire, d’où l’intérêt de consulter dès l’apparition des premiers signes. Quels sont les bons réflexes à avoir ?

  • En parler avec la ou le partenaire. L’une des causes majeures des troubles de l’éjaculation provient d’un manque de confiance en soi. La communication au sein du couple joue alors un rôle primordial si l’on veut pallier à ce problème.
  • Faire une sexothérapie de couple peut s’avérer également une excellente initiative.
  • La prescription de molécules pharmacologiques est aussi souvent une bonne alternative. Les résultats étant très efficaces. Il faut savoir qu’il en existe toute une panoplie disponible sur le marché, pouvant couvrir tout type de dysfonctionnement.
  • Enfin, il existe aussi beaucoup de techniques plus naturelles, il s’agira alors de pimenter la vie sexuelle du couple pour booster la libido. Ou de consommer des aliments aphrodisiaques.

Les statistiques ont montré que 19 % des hommes souffriraient de troubles de l’éjaculation. Il s’agit donc d’un problème de société majeur et il apparaît aujourd’hui primordial de faire parler de cette pathologie afin de sensibiliser un maximum de personnes et d’encourager les couples concernés à se prendre en charge.

Regardez également ceci :