Comment faire mûrir un furoncle avec ce remède de grand-mère ?

Cultureua.com » Santé » Comment faire mûrir un furoncle avec ce remède de grand-mère ?

Le furoncle est une infection bactérienne profonde qui se traduit par une tuméfaction sensible rouge.

Il se remplit de pus, puis il grandit, s’ouvre et élimine un follicule pileux. Comment fait-on mûrir un furoncle avec des remèdes de grand-mère. Découvrez toutes les astuces pour y arriver dans cet article.

Le cataplasme de pain

C’est une technique simple et facile à réaliser. Il vous suffira de couper un bout de pain que vous plongez dans du lait chaud ou de l’eau chaude. Vous le prenez ensuite et vous le déposez sur le furoncle. Laissez reposer quelques minutes. Il mûrira tout doucement jusqu’à ce que l’inflammation s’estompe. Vous devrez répéter l’opération deux fois dans la journée.

L’huile essentielle d’arbre de thé

C’est une huile qui possède des vertus thérapeutiques. Elle est obtenue grâce au théier, l’arbre de thé. Elle fait mûrir facilement un furoncle. Pour ce faire, vous devez tremper une boule de coton dans cette huile. Appliquez ensuite le bout de coton humecté sur le furoncle, et attendez un peu. Vous devez faire ce geste cinq à six fois dans une journée. Vous ne devez pas arrêter le traitement tant que le furoncle n’a pas complètement disparu. Cette opération est très facile et réalisable chez vous à domicile.

Le lilas indien

C’est une plante médicinale qui vient d’Asie du Sud-Est encore appelée neem. Elle a des propriétés thérapeutiques et antiseptiques très importantes. On peut l’utiliser pour faire mûrir un furoncle. Il suffit pour cela d’écraser une petite quantité de feuilles de neem pour avoir une sorte de pâte. Vous devez ensuite passer cette dernière sur le furoncle.

L’ail

C’est sûrement la méthode la plus polyvalente qu’on peut utiliser. En effet, l’ail peut être exploité de trois façons différentes. Tout d’abord, la première consiste à prendre deux ou trois gousses d’ail et de les écraser. Il vous suffira de passer la pâte obtenue sur le furoncle. Vous devez continuer cette application tant que votre furoncle ne s’est pas définitivement estompé. Vous pouvez également utiliser la gousse d’ail chauffée. Vous déposez ensuite cette gousse d’ail sur le furoncle durant un intervalle de temps de 10 à 15 minutes. Vous répétez l’opération pendant plusieurs journées. Enfin, la troisième technique consiste à avaler trois gousses d’ail crues tous les jours. Vous guérirez rapidement.

La semoule de maïs

Elle est très efficace pour faire mûrir un furoncle. C’est l’un des remèdes de grand-mère le plus utile. Vous aurez besoin :

  • d’une demi-tasse d’eau chaude
  • de la semoule de maïs
  • et d’un linge.

Vous devez renverser la semoule dans l’eau et remuer pour avoir une pâte homogène. Ensuite, appliquez-la sur votre furoncle. Recouvrez le tout d’un linge propre pour que la chaleur de l’eau fasse effet. Pensez à refaire ce geste plusieurs fois dans la journée. Vous pourrez arrêter lorsque le furoncle aura ramolli et mûri.

Le lait

Depuis toujours, le lait est un aliment possédant énormément de propriétés thérapeutiques. Il fait aussi rapidement mûrir un furoncle. Pour y arriver, vous devez mettre à chauffer une tasse de lait. Vous rajoutez ensuite trois cuillères de sel au maximum. Complétez le tout avec des bouts de pain émiettés ou un peu de farine. Passez le mélange comme une pommade sur le furoncle. Répétez le même geste plusieurs fois chaque jour pour une guérison complète.

Le curcuma

Le curcuma est une plante herbacée qui provient de l’Inde. Elle a beaucoup de propriétés surtout sur les plans médicinal, textile et alimentaire. L’utiliser pour guérir un furoncle est très simple à faire. Vous devez en premier lieu vous acheter de la poudre de curcuma. Vous n’aurez besoin que d’une cuillère à café pour réaliser ce remède. Renversez cette cuillerée de poudre de curcuma dans du lait tiède ou de l’eau tiède.

Il vous suffira de boire la solution sur une durée de 4 à 5 jours. Il faudra trois doses du breuvage chaque jour, une le matin, une à 12 heures et une le soir. Il est possible de procéder d’une autre manière. Vous devrez préparer une pâte à base de poudre de curcuma et de poudre de gingembre. Appliquez-la autant de fois qu’il le faut.

L’oignon

N’importe quel type de bouton peut se guérir avec de l’oignon à cause de ses propriétés antiseptiques. Son usage est assez simple et facile. Vous devez donc couper une tranche assez épaisse d’oignon. Posez-la ensuite sur le furoncle en vous assurant de bien couvrir avec chiffon propre. Cette méthode permettra à l’oignon de libérer toute sa chaleur. Ce qui aura un effet sur le furoncle. Vous n’avez plus qu’à le faire 3 à 4 fois dans la journée. Il ne vous reste qu’à patienter pour une totale guérison.

La compresse chaude

C’est une technique facile qui aide à soulager la douleur et faire mûrir le furoncle. Vous pouvez la réaliser aisément chez vous. Vous disposez de 3 manières différentes pour fabriquer cette compresse chaude.

La première consiste à prendre une vieille chaussette propre. Vous la garnissez aux 2/3 ou à la moitié de riz. Vous devez éviter de la remplir à ras bords pour vous permettre de facilement la manipuler. Versez ensuite dans votre riz 4 à 6 gouttes d’huile de lavande. Attachez la chaussette avec un nœud et placez-la dans le micro-ondes. Faites chauffer durant à peu près une à deux minutes et sortez-la du micro-ondes. Déposez maintenant la chaussette sur le furoncle.

Pour la seconde, vous devez trouver un sac de congélation avec fermeture. Assurez-vous qu’il peut résister à la chaleur du micro-ondes. Mettez dedans du riz et refermez. Chauffez le sac dans le micro-ondes durant une minute à une minute trente secondes. Sortez-le du micro-ondes lorsqu’il est bien chaud. Mettez-le dans un tissu pour éviter de vous brûler la peau. Appliquez le tout sur le furoncle et il mûrira.

La troisième méthode consiste à prendre n’importe quel tissu. Cependant, il vaut mieux choisir un qui est en coton tel qu’une taie d’oreiller ou un vieux t-shirt. Coupez-le en deux morceaux avec des formes que vous voudrez : ronde, carré, rectangle ou même triangulaire. Il faut juste vous assurer qu’il pourra bien pénétrer le micro-ondes.

Rassemblez ensuite, les deux morceaux et cousez-les l’une contre l’autre au niveau des bords. Il faut que cela fasse un petit sac qu’on peut remplir. Mettez du riz dedans et chauffez dans le micro-ondes. Déposez-le enfin sur le furoncle pour le faire mûrir.

Avec l’une ou l’autre de ces recettes, vous pourrez faire mûrir le furoncle et facilement l’enlever.

Un furoncle, c’est quoi ?

Vous avez sur votre peau un gros bouton rouge ? En regardant de plus près, vous avez l’impression qu’il se situe au niveau d’un poil ? Il y a fort à parier qu’il s’agisse d’un furoncle. S’il se transforme avec une petite pointe blanche au centre, les doutes ne sont plus de mise. En effet, un furoncle fait bel et bien parti des infections qui touchent la peau. Cette infection se développe localement au niveau d’un follicule pileux, autrement dit un poil. Elle est causée par une bactérie. La plupart du temps, nous avons affaire à :

  • Une bactérie Gram +, comme le Staphylocoque Aureas, connu aussi sous le nom de staphylocoque doré. Cette bactérie se trouve souvent sur la peau, dans notre nez et également dans notre tube digestif. Elle est de plus en plus résistante aux antibiotiques.
  • Un streptocoque

Plus rarement, c’est le SARMC (un staphylocoque résistant) qui est responsable du furoncle. La bactérie responsable du furoncle est responsable d’une accumulation de pus au niveau du follicule. Sachez que tous les furoncles ne percent pas forcément. En règle générale, la guérison se produit sans que vous ayez à faire quoi que ce soit, juste en l’espace d’une semaine. En ce qui concerne la taille d’un furoncle, cela est variable. Cela peut varier d’une tête d’épingle à une masse de plusieurs centimètres de diamètre.

Jetons un œil aux étapes de l’évolution de cette inflammation. Avant que le furoncle ne prenne possession du follicule pileux, il y a d’abord une phase qu’on appelle la folliculite. Il s’agit d’une simple inflammation. Normalement à ce stade, vous ne ressentez pas de douleur. Cela peut arriver lorsque le poil repousse quelque temps après un rasage ou une épilation. Chez les hommes, ce sera donc au niveau de la barbe, et chez les femmes, les jambes, le maillot et les aisselles seront plus touchés. Le furoncle est donc l’étape d’après, lorsque le follicule pileux a été complètement détruit par la bactérie qui s’y est développée. Il peut alors y avoir du pus à l’intérieur. Un furoncle peut également se compliquer davantage et s’étendre. On parle alors d’anthrax. Vous observez alors un placard inflammatoire étendu. À ce stade la douleur est forcément présente car l’inflammation comprime les tissus autour et un abcès se forme. Cela va nécessiter des soins avec un professionnel pour drainer le pus, désinfecter et empêcher que cela ne s’étende davantage et contamine d’autres personnes.

Il peut arriver de confondre le furoncle avec de l’herpès infecté, un poil incarné ou un kyste. Généralement une poussée d’herpès a un aspect plus plat qu’un furoncle et seuls les bords sont rouges. Le poil incarné apparait après un rasage ou une épilation au moment de la repousse du poil. Le kyste va avoir une boule blanche et mobile dans le bouton. Le furoncle a aussi du blanc, mais il est juste question d’une pointe blanche au centre, et il n’est pas mobile.

Faut-il percer un furoncle ?

Il faut bien se l’avouer, avoir un furoncle ne fait jamais plaisir, d’autant plus s’il se trouve dans une zone bien visible de tous, comme sur le visage. En plus de ce côté inesthétique, un furoncle peut être douloureux car il est gonflé et induré, et d’autant plus s’il se situe dans une zone de frottement. Pour toutes ces raisons, il est vraiment tentant de vouloir se percer son bouton pour accélérer les choses. Mais est-ce vraiment une bonne idée ? Si le furoncle vient à percer c’est qu’il contient du pus, et que cela est nécessaire de s’évacuer. En général, si un furoncle doit percer, cela se produit au bout d’une semaine. Admettons que vous ne touchiez pas à votre furoncle, normalement dans la plupart des cas il aura disparu en quelques jours et cela sans même avoir percé. Alors autant ne pas y toucher. Si vous ne résistez pas à la tentation d’y mettre vos doigts malgré tout, il faut que vous ayez conscience que cela ne va pas être une partie de plaisir. Vous allez même empirer la douleur ressentie, car vous allez augmenter l’inflammation déjà présente au niveau du bouton. En appuyant dessus pour tenter de faire sortir quelque chose, vous agressez davantage la zone de la lésion et cela va entraîner une nouvelle réaction inflammatoire. Le furoncle risque donc de grossir encore davantage. Non seulement vous n’aurez pas amélioré les choses, mais en plus vous aurez gagné un plus gros furoncle, encore plus visible et douloureux. Mais cela ne s’arrête pas à ça. Si votre furoncle est infecté, le pus peut alors se disperser dans les tissus qui entourent le bouton, et passer ensuite dans la circulation sanguine par l’intermédiaire des petits vaisseaux. Chez des personnes fragiles, cela peut donc se transformer en septicémie. Mais revenons à une situation plus classique. Vous aurez plus de risques d’aggraver localement l’infection du furoncle en apportant d’autres germes avec vos mains en voulant le percer. Il ne faut pas oublier que nous avons des milliers de germes sur nos mains. Vous aurez alors besoin d’un traitement antibiotique pour soigner cette surinfection. Enfin si votre furoncle contient du pus, il est possible que vous déposiez des germes ailleurs, comme sur votre visage ou ailleurs sur votre corps. Il suffit que vous touchiez votre furoncle percé pour ensuite vous gratter le bras par exemple ou répondre à un appel sur votre téléphone, pour disséminer des germes un peu partout. Si votre furoncle perce de lui-même, pensez donc à le protéger avec un pansement. S’il ne perce pas, laissez-le tranquille. Vous vous éviterez ainsi bien des complications et il aura disparu bien plus vite.

Furoncle : quand consulter ?

La plupart du temps, un furoncle disparaît de lui-même en moins d’une semaine. Malheureusement, cela ne se passe pas toujours comme prévu. Un furoncle peut parfois se compliquer. Alors à quel moment faut-il consulter et qui ? La première chose qui peut vous faire consulter votre médecin traitant est la douleur. Dès lors que le paracétamol n’arrive pas à vous soulager, il convient de prendre rendez-vous chez le docteur, sinon vous risquez de ne pas respecter la posologie. Comme pour tout médicament, le surdosage de paracétamol a des conséquences, notamment sur votre foie.

Vous devez également consulter si vous faites parti d’une catégorie de personnes à risque et donc fragile du point de vue de la santé. Ainsi si vous êtes :

  • Diabétique
  • Avec un déficit immunitaire, comme les personnes sous chimiothérapie ou radiothérapie
  • Avec un indice de masse corporelle au delà des normes (obésité)
  • Avec des lésions au niveau de la peau en cours d’évolution, comme les ulcères

Vous devez absolument consulter un médecin, que ce soit votre médecin traitant ou un dermatologue. Le risque est que le furoncle gagne du terrain, se surinfecte et provoque une septicémie parce que les germes seront passés dans le sang. Une fois dans le sang, les bactéries peuvent atteindre n’importe quelle partie du corps, dont les organes vitaux. Les conséquences peuvent vite devenir dramatiques dans de telles circonstances. N’attendez donc pas d’avoir de la fièvre pour aller consulter, même si d’apparence votre furoncle n’a pas l’air de contenir du pus.

Lorsque vous avez plusieurs furoncles qui s’agglomèrent au même endroit, on parle d’anthrax. C’est également un motif sérieux pour aller consulter votre médecin et plus particulièrement votre dermatologue. Si le délai est trop long, voyez avec votre généraliste la conduite à tenir. Il vous dirigera peut-être vers des urgences Dermato car en règle générale, il y aura besoin d’une incision pour drainer le pus. Par la suite, vous devrez aussi avoir besoin de soins à domicile réalisés par une infirmière pour désinfecter la zone et refaire les pansements avec des règles d’asepsie.

La dernière chose qui doit vous amener à venir consulter s’appelle la furonculose. Il est question tout simplement d’un furoncle qui récidive plusieurs fois dans l’année. Il sera important de rechercher ce qui en est à l’origine pour stopper la réapparition chronique du furoncle.

Comment éviter l’apparition d’un furoncle ?

Jusqu’à présent nous avons vu comment réagir une fois que le furoncle est apparu. Avouez qu’il est tout de même préférable de ne pas en avoir du tout, pour ne pas avoir à subir la douleur de ce gros bouton inflammatoire qui peut s’infecter. Alors comment éviter d’en avoir un ? La première chose à faire est de comprendre pourquoi il se développe et à quel endroit. Le furoncle est en fait une infection causée par une bactérie qui se développe dans le sac d’un follicule pileux, c’est-à-dire un poil. Comme tout le monde a des poils à partir de l’adolescence, tout le monde peut avoir un furoncle. Les ados sont cependant plus touchés car du fait des changements hormonaux, ils transpirent davantage. La sueur est responsable de macération et irritation. En plus de cela, la gente masculine a une pilosité plus importante. L’autre facteur qui peut favoriser le furoncle est le frottement avec un tissu. Les aisselles, l’intérieur des cuisses, les plis au niveau des fesses et également la barbe sous le menton sont des zones fréquemment touchées par le furoncle du fait de la présence de poils et d’une zone de frottement. Pour éviter les furoncles, il est donc important de :

  • Avoir une hygiène impeccable, en prenant notamment une douche quotidienne et après vos séances de sport.
  • Limiter la transpiration, en utilisant notamment du déodorant ou un autre substitut comme la pierre d’Alun. Vous pouvez même vous fabriquer votre déo maison, à base de cire naturelle et de bicarbonate de soude.
  • Porter des vêtements pas trop près du corps. Plus ils seront serrés et plus cela va frotter sur la peau.

Mais il y a d’autres gestes à adopter. Si vous vous rasez, assurez-vous d’avoir des lames en bon état. Si elles sont usées, le poil ne sera pas bien coupé et cela peut vous créer une lésion. Les lames doivent également être bien propres. Prenez donc l’habitude de bien ranger votre rasoir. Si vous avez des démangeaisons, évitez tant que possible de vous gratter. Dans le cas de piqure d’insecte, utilisez des crèmes apaisantes prévues à cet effet. Si vous souffrez d’eczéma, prenez rendez-vous avec un médecin. Mais quelle que soit la raison qui vous pousse à vous gratter, veillez à ce que vous ayez les ongles courts et propres, pour qu’en cas de geste incontrôlé vous n’infectiez pas la zone. Il est donc recommandé de se laver les mains plusieurs fois par jour avec du savon, durant au moins 30 secondes en n’oubliant pas les bouts des doigts. Si vous n’avez pas la possibilité d’accéder à un point d’eau, vous pouvez appliquer du gel hydro-alcoolique en vente en pharmacie et en grandes surfaces. Vous pouvez aussi vous gratter avec la paume de la main. C’est tout aussi efficace et vous ne risquez pas de vous griffer. Vous pouvez également mettre un pansement sur la zone de grattage pour vous éviter de le faire. D’ailleurs les pansements sont également à poser si vous avez une lésion sur la peau pour faire barrière aux germes. Si l’endroit ne permet pas d’en mettre car cela ne va pas bien coller, il existe des pansements sous forme de spray invisible.

Comment faire disparaitre un furoncle percé ?

Avec pas moins de 30 % de la population porteur sain du staphylocoque doré sur sa peau, en cas de lésion au niveau de l’épiderme, il n’est pas rare que cette bactérie responsable entre autre des furoncles se mettent au travail. Même si vous n’avez pas cette bactérie sur votre peau, vu que bon nombre de personnes l’ont, ils la déposent sans le savoir partout dans l’environnement. Vous pouvez donc malgré tout être en contact avec et vous pouvez donc développer un furoncle. Au départ, il s’agit d’un simple bouton inflammatoire. Il peut d’ailleurs en rester à ce stade, et guérir spontanément en quelques jours avec un simple nettoyage de la zone avec de l’eau savonneuse ou un antiseptique local. Seulement il peut aussi évoluer et contenir du pus. Si le furoncle vient à percer, vous devrez alors être plus vigilant. Il faudra bien entendu continuer à nettoyer la plaie. Mais cette fois l’eau savonneuse ne sera clairement plus suffisante. Vous devrez absolument passer à un antiseptique 4 fois par jour, comme la chlorexhidine. Si vous êtes adepte des huiles essentielles, vous pouvez appliquer du tea-tree en complément qui a des vertus naturelles désinfectantes. J’insiste bien sur le mot “complément”, car cela ne doit pas être le seul traitement pour désinfecter votre furoncle qui a percé et qui donc, dissémine les bactéries un peu partout. Une fois que vous avez désinfecté votre furoncle percé, protégez la zone avec un pansement. Cela vous évitera d’une part les frottements et donc d’avoir mal, mais également limitera le risque que le staphylocoque doré aille se balader ailleurs sur votre peau et dans l’environnement. Pensez aux personnes autour de vous et faites en sorte que les germes restent uniquement dans votre pansement. Si la douleur est trop importante, si le furoncle s’étend ou si vous en avez plusieurs, prenez rendez-vous avec un médecin. Ne faites pas de l’automédication, cela pourrait être dangereux pour votre santé, d’autant plus si vous êtes diabétique ou sous traitement immunodépresseur. Un furoncle même percé est toujours infecté. C’est juste que la pression exercée par le pus était trop forte et devait sortir. Il n’en reste pas moins que les germes sont toujours présents. Suivant la situation, vous aurez donc besoin d’antibiotiques et peut-être de soins à domicile pour refaire des pansements en stérile par une infirmière et suivre l’évolution du furoncle.

Soulager un furoncle douloureux

Si vous êtes en train de lire ces lignes, vous savez pertinemment qu’un furoncle peut être très douloureux tant que celui-ci n’a pas percé de lui-même ou tant qu’un médecin ne l’a pas fait avec un bistouri stérile. Plus le furoncle sera inflammatoire et plus la douleur sera aussi importante. La localisation du furoncle peut également accentuer le ressenti s’il se trouve sur une zone de frottement. Il est donc compréhensible que vous cherchiez à soulager la douleur causée par un furoncle en attendant que celui-ci guérisse spontanément ou que vous ayez rendez-vous chez un médecin. Voyons donc comment vous pouvez vous soulager. Pour commencer, vous pouvez appliquer de la chaleur sur le bouton, car cela soulage l’inflammation. Vous avez la solution de :

  • la compresse d’eau chaude
  • un gant de toilette d’eau chaude
  • une bouillotte

Attention, si vous utilisez une bouillotte pour soulager un furoncle qui se situe par exemple sur la cuisse, vous devez être vigilant pour ne pas vous bruler. Contrôler la température avant de la poser sur votre peau et enveloppez-la dans un linge. Une bouillotte ne se met jamais directement sur la peau. C’est le même principe si vous avez une poche qui se congèle ou se chauffe au micro-onde. Mettez-la à chauffer par tranche de 30 secondes. Si vous n’avez aucun des 2, vous pouvez faire chauffer une serviette au micro-onde.

Outre la chaleur, vous pouvez utiliser une compresse d’alcool pour atténuer la douleur. Peu importe que cela soit de l’alcool à 70 ou 90 degrés. L’alcool a pour effet de dilater les petits vaisseaux sanguins. Le sang étant chaud, cela va réchauffer la zone. En plus, cela va désinfecter votre furoncle. Pour terminer sur les traitements locaux, vous pouvez utiliser certaines huiles essentielles, si vous avez la chance d’en avoir dans vos placards. Attention cependant si vous êtes enceintes, les huiles essentielles sont fortement déconseillées car cela passe la barrière placentaire. L’huile essentielle de tea-tree est une première option, mais vous pouvez également utiliser la menthe poivrée (avec le menthol), le clou de girofle (avec l’eugénol), le romarin à camphre, le genévrier (diminue l’inflammation et donc la douleur), l’eucalyptus et la gaulthérie (la molécule salicylate de méthyle est proche de l’aspirine). Mélangez 2 gouttes d’huiles essentielle avec une huile végétale. Attention avec l’huile essentielle de Romarin car elle est contre-indiqué chez les personnes épileptiques et ayant une tension élevée.

D’une manière plus générale, vous pouvez calmer la douleur en prenant des médicaments luttant contre la douleur, comme le paracétamol avec le Doliprane (comprimé, gélule, poudre ou encore effervescent). Bien entendu, même s’il est disponible sans ordonnance, vous devez respecter la posologie. Vous devez attendre 4 heures avant de prendre une nouvelle prise et ne pas dépasser les 3 grammes par jour.

Pour finir, pensez à porter des vêtements amples pour limiter les frottements et ainsi la douleur. Adaptez donc votre tenue pour ne pas porter d’élastique sur la zone du furoncle.

Comment enlever une cicatrice de furoncle ?

Vous aurez réussi à soigner votre furoncle, mais il reste une cicatrice bien apparente. Autant si le furoncle se trouvait au niveau de l’aisselle, cela n’est pas bien grave car dans une zone peu visible, autant si cela concernait votre visage, la donne n’est pas la même. Alors comment faire partir la cicatrice du furoncle ? La première chose que vous pouvez faire est de vous rendre dans une pharmacie. Demandez à obtenir une crème cicatrisante. Vous pouvez en acheter même sans ordonnance. Par contre vous devez absolument attendre que le furoncle soit guéri avant de mettre la crème. Il existe de nombreuses marques. Si le furoncle était sur une zone exposée au soleil, pensez à demander une crème cicatrisante qui vous protège également des rayons du soleil. En effet, une cicatrice ne doit pas être exposée sans protection. La cicatrisation va prendre plusieurs semaines, voir même plusieurs mois. Vous serez donc quitte à appliquer la crème au quotidien sur une longue période si vous désirez ne plus avoir de marque sur la peau.

Si la cicatrice n’est vraiment pas belle ou avec une grande surface, il est préférable d’aller consulter un dermatologue pour avoir un traitement plus efficace. Suivant la cicatrice, le dermatologue pourra vous proposer un traitement au laser. C’est notamment le cas des furoncles profonds ou étendus. Le laser va détruire le tissu cicatriciel pour laisser l’épiderme sain se reformer. Suivant l’état de la cicatrice, l’intensité et le nombre de séances pourront varier. Le prix peut donc varier également entre 200 et 600 euros. Je vous conseille de demander un devis pour tenter d’avoir une prise en charge par la Sécurité Sociale. Le médecin conseil vous donnera une réponse, mais le délai peut être un peu long quand on a envie de se débarrasser rapidement de sa cicatrice.

Outre le laser, il est possible d’avoir recours à de la chirurgie esthétique sous anesthésie locale. Votre dermatologue peut aussi vous proposer un peeling. Ce traitement chimique va éliminer les couches de la peau. Dans ces 2 cas, voyez si vous pouvez avoir une prise en charge avec la Sécurité Sociale.

Si malgré tout cela, la cicatrice est toujours là, il faudra apprendre à la camoufler. Le fond de teint et l’anticerne peuvent devenir vos meilleurs amis. Enfin c’est toujours plus facile pour une femme que pour un homme. Pour trouver la bonne teinte, vous pouvez vous rendre dans une boutique spécialisée dans la vente de cosmétique comme Yves Rocher ou Séphora, ou encore allez voir une esthéticienne.

Comment obtenir une crème pour furoncle sans ordonnance ?

Il faut dire que la plupart du temps un furoncle se résorbe de lui-même sans qu’il perce, et c’est plutôt une bonne nouvelle. Mais parfois, une crème antibiotique est nécessaire. La première question est : peut-on s’en procurer sans avoir une ordonnance de son médecin traitant ou de son dermatologue ? Normalement il est impossible d’en obtenir sans avoir ce petit papier. Toutefois, avec les pharmacies en ligne il est possible d’en acheter. Vous devrez tout de même remplir un questionnaire qui sera lu par un médecin. Vous pourrez ainsi vous procurer de la Fucidine ou Mupiderm. La crème antibiotique devra être appliquée pendant au moins une semaine, à raison de 2 à 3 applications par jour. Pour que la crème reste bien en place, vous pouvez mettre un pansement par dessus.

Si vous n’avez pas la possibilité de vous en procurer, il existe des remèdes de grand-mère pour soigner un furoncle avec des antibiotiques naturels. C’est notamment le cas de :

  • l’ail
  • du pamplemousse
  • la propolis
  • l’origan
  • la feuille d’olivier
  • le thé vert.

En ce qui concerne l’ail, c’est la molécule alliacine qui a des vertus antibactériennes. Elle est libérée lorsque nous coupons ou écrasons de l’ail. Vous pouvez donc vous préparer un baume à base d’ail. Pour cela vous aurez besoin d’huile de coco, d’huile d’olive et bien entendu d’ail. Vous aurez besoin d’une cuillère à soupe de chaque. L’huile de coco a besoin d’être chauffée pour redevenir liquide et être mélangée avec l’huile d’olive. L’ail doit être coupé en petit morceaux et mixé avec la préparation. Filtrer ensuite pour ne garder que le liquide. Vous pourrez le conserver 15 jours au réfrigérateur.

Si l’odeur de l’ail ne vous enchante pas, d’autant plus si vous devez sortir de chez vous notamment pour aller travailler, vous pouvez acheter un flacon d’extrait de pépins de pamplemousse. Vous en trouverez facilement en magasin bio. Vous pourrez vous masser tranquillement la zone où le furoncle s’est développé. Une autre solution consiste à appliquer de la teinture mère de propolis après dilution sur la plaie. La propolis est connue depuis l’Antiquité pour ses propriétés antibactérienne. D’ailleurs les abeilles s’en servent pour aseptiser leur ruche, ce n’est pas pour rien.

Un des produits naturels le plus efficace et qui parfois même se montre meilleur que certaines crèmes, n’est rien d’autre que l’huile d’origan. Encore une fois, vous pouvez en trouver en magasin bio. Mais vous pouvez aussi la réaliser vous-même. Cette huile est très efficace sur les bactéries et notamment le staphylocoque, qui je le rappelle est souvent incriminé dans les furoncles. Vous pouvez utiliser de l’huile essentielle d’origan pour vous concocter une huile de massage antibactérienne. Mettez 3 gouttes d’HE d’origan dans 10 ml d’huile végétale. Vous pourrez l’appliquer 3 fois par jour sur votre furoncle.

Avec le thé vert, il est possible de vous préparer un cataplasme. Vous aurez également besoin d’hydrolat de lavande qui va vous aider à cicatriser, et d’huile essentielle de tea-tree pour ses vertus antiseptiques. Mettez :

  • 15 ml de thé vert en poudre
  • 15 ml d’hydrolat de lavande
  • 2 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé.

Voilà pour les méthodes naturelles. Par contre si votre furoncle ne disparait ou si sa taille est conséquente ou si vous êtes une personne à risque, il serait plus prudent d’aller consulter un médecin.

Utiliser de la Fucidine sur un furoncle

La Fucidine est une pommade antibiotique qui peut vous être prescrite pour soigner votre furoncle. Il s’agit d’un médicament disponible sur prescription médicale et délivrée sus la forme de crème ou de pommade. La Fucidine contient un antibiotique qui appartient à la famille des fusidanines. Cela va donc agir sur les streptocoques et staphylocoques. C’est cette dernière bactérie qui est souvent à l’origine du furoncle. Vous serez remboursé par la Sécurité Sociale à hauteur de 30 %. Cette crème peut s’appliquer même dans les plis. C’est donc une bonne nouvelle si le furoncle se situe dans le pli fessier. Cela arrive fréquemment aux personnes qui pratiquent l’équitation ou le cyclisme, combinant poils, sueur et frottement. En règle générale, vous devrez appliquer cette pommade antibiotique 2 fois par jour et vous sera prescrit pour une semaine.

Avant d’appliquer la pommade, vous devrez passer par la case du lavage de main minutieux. Pour cela, comptez 30 secondes pour que cela soit réellement efficace en savonnant avec attention le bout des doigts, les poignets, les tranches des mains et en n’oubliant pas les pouces. Si vous n’avez pas de point d’eau car vous êtes au travail, utilisez la même méthode mais avec du gel hydroalcoolique. Si le furoncle a percé, vous devrez désinfecter la zone avec un antiseptique et une compresse stérile. Attrapez la compresse par les 4 coins repliés comme si vous teniez le ballon d’une montgolfière du bout de vos doigts (en pince). Nettoyez le furoncle en partant du centre et en faisant un mouvement d’escargot pour ne pas ramener de germes dans la plaie. Mettez ensuite une couche de Fucidine sur votre furoncle et protégez avec un pansement stérile.