Comment isoler un mur de garage en parpaing ?

Cultureua.com » Bricolage » Comment isoler un mur de garage en parpaing ?

Savez-vous qu’une baisse de température dans votre garage peut faire ressentir le froid dans les pièces voisines ?

C’est pour remédier à cette situation qu’il est conseillé de faire l’isolation thermique de cette pièce de votre habitation souvent négligée.

L’isolation est de plus requise pour vous permettre de réaliser des économies sur votre consommation en énergie électrique et en eau. Plusieurs paramètres entrent en compte pour l’isolation d’un garage. Toutefois, isoler un mur de garage en parpaing est la base de toute l’opération. Découvrez comment vous y prendre à travers cet article.

Utiliser la technique de base

Avant tout projet d’isolation de murs de garage en parpaing, vérifiez en amont l’emplacement du garage. Identifiez clairement si la température peut y être augmentée en fonction des rayons de soleil. Si oui, l’isolation n’est pas efficace. Dans le cas inverse (particulièrement pour les localités où règne l’humidité), vous pouvez procéder à l’isolation des murs en parpaing. La technique basique qui permet d’avoir une meilleure assurance pour le résultat est semblable à celle de l’isolation de logement.

Les étapes de l’isolation

Voici ci-après, les étapes essentielles pour isoler le mur de son garage en parpaing :

  • Avec la largeur de l’isolant, fixez l’ossature métallique,
  • comblez tous les trous avec le bloc d’isolant,
  • fixez les plaques de plâtre (sur l’ossature métallique),
  • faites la peinture des murs.

Il faut également préciser qu’avant de peindre les murs, vous devez d’abord faire la réalisation des joints.

Les avantages de la technique de base

La méthode basique d’isolation de mur de garage en parpaing est certes complexe, mais elle est efficace. C’est elle qui permet de supprimer rapidement les déperditions de chaleur. Elle est particulièrement efficace lorsque vous utilisez un chauffage d’appoint dans le garage. Aucune chaleur ne s’échappera avec cette méthode d’isolation des murs. Le seul petit inconvénient, c’est que la mise en application de cette méthode requiert une certaine patience de votre part. Elle prend généralement du temps et particulièrement lorsque la superficie du garage est grande.

Utiliser la technique accélérée

Manquez-vous de temps pour appliquer la méthode de base pour l’isolation ? Craignez-vous de ne pas savoir vous y prendre ? Il existe pour vous une autre méthode, plus simple et plus rapide. De plus, vous n’avez aucunement besoin de compétences dans le domaine avant de vous y lancer. Voici en quoi consiste ladite technique.

Les étapes de la méthode accélérée

La première étape à franchir pour cette méthode, c’est l’acquisition d’un isolant prêt à l’emploi. Il est facile de le coller puisqu’il est déjà recouvert de plaque de plâtre. Voici la procédure :

  • L’identification des emplacements des différents blocs,
  • la prise des mesures des différents blocs,
  • la coupure des blocs sur la base des mesures prises,
  • la réalisation des joints.

Pour un garage dont les murs ont chacun 20 m — de superficie, le temps d’isolation avec cette méthode est d’une journée. Ce délai se trouve considérablement réduit lorsque l’on se fait aider (pourquoi pas d’un proche ?).

Les avantages de la méthode accélérée

Le premier avantage qu’il faut reconnaître à cette méthode d’isolation, c’est son attractivité justement en raison de sa facilité. L’autre facteur à son avantage est la rapidité. Vous gagnez du temps avec cette méthode. Cependant, l’orientation de votre garage a également un impact sur cette méthode.

Pour les garages exposés au Nord, il faut choisir de préférence, les versions de 10 cm d’épaisseur. De même, les zones humides doivent être identifiées avant la mise en application de cette méthode. Elles subiront alors un traitement conséquent pour écarter tout risque de moisissure.

Si toutefois, vous tombez quand même dans cette situation, il faudra au-delà de l’isolation du mur en parpaing, faire recours à l’emploi d’une lame d’air. Cette pose doit se faire entre le mur et l’isolant utilisé. Vous pouvez également opter pour l’achat des appareils indiqués pour la suppression de l’humidité à l’intérieur.

Voilà donc ! Vous avez ainsi deux méthodes intéressantes pour réaliser l’isolation d’un mur de garage en parpaing. Mettez-vous donc au travail ! Si par ailleurs, vous souhaitez isoler votre garage afin de l’utiliser comme une pièce, la technique d’isolation thermique à utiliser est toute autre. Renseignez-vous donc à ce sujet avant de vous y lancer. Pour finir, nous vous encourageons à solliciter les services d’un professionnel de l’isolation pour avoir un résultat plus satisfaisant.

Isoler son garage à moindre coût ?

On cherche toutes et tous à isoler son garage en dépensant le moins d’argent possible, tout en ayant la meilleure isolation possible. Je me propose ici faire le point sur les méthodes les moins chères disponibles pour le grand public, afin d’isoler son garage et cela sans devoir dépenser une fortune. En effet même avec moins de 300 euros, il est possible de faire quelque chose pour votre garage, comme isoler la porte de celui-ci. Lorsqu’on fait construire sa maison, on prête rarement attention à la qualité de la porte de son garage. On prend très souvent le premier prix ou parfois une porte légèrement plus chère, si on achète la porte au moment des promotions ou des soldes dans le magasin et ça s’arrête là. C’est une grave erreur puisque vous devez aujourd’hui réinvestir pour tenter d’isoler votre garage.

Rassurez-vous, il y a malgré tout des possibilités. Pour cela, deux solutions s’offrent à vous. Changer la porte de votre garage pour en prendre une avec une meilleure isolation. Mais on risque de très rapidement dépasser votre budget de 300 euros, surtout si vous avez une porte non standard. La solution moins coûteuse et également beaucoup plus simple est de chercher un kit d’isolation pour porte de garage. On en trouve très facilement dans les rayons de magasin de bricolage digne de ce mon. Ce kit est souvent composé d’un rouleau isolant mince et d’un système de fixation. Si votre magasin est en rupture de stock, vous pouvez toujours voir du côté des plaques de mousse en polyuréthane haute densité. Il vous faudra également investir dans de la colle que vous appliquerez avec un pistolet. Vous en aurez tout au plus pour 150 euros et une bonne demi-journée de travail.

L’autre solution pas trop chère pour isoler son garage est de s’occuper du plafond, surtout si vous avez une pièce de vie au dessus de celui-ci. Comme pour votre porte de garage, le matériaux le moins cher et le plus facile à poser est sans nul doute les plaques de polyuréthane, mais elles seront cette fois bien plus épaisses et donc bien plus lourdes. Vous allez donc devoir investir dans de la colle de qualité. Vous pouvez en trouver en pot de 10 litres. Vous pourrez ainsi déposer de gros plots de colle, histoire que les dalles ne tombent pas sur votre voiture. Si vous n’avez pas confiance dans la colle, sachez que vous avez la possible de visser les plaques dans votre plafond. À vous de voir, si vous voulez percer votre plafond ou si vous allez installer des lambourdes de bois pour pouvoir fixer et visser vos plaques de mousse. Cette méthode est toutefois bien plus longue et plus coûteuse que celle des plots de colles.

Voilà pour les solutions les moins chères. Il vous reste peut-être encore la solution de l’isolation à 1 euro. Mais attention, il y a beaucoup de sociétés peu scrupuleuses qui gravitent autour de cette offre.

Isoler son garage pour 1 euros c’est possible ?

Depuis 2019, le gouvernement et plus particulièrement le ministère de la Transition écologique et solidaire a choisi de lutter contre les “passoires énergétique”. Il a donc mis en en place dans le cadre de ce dispositif, une bonification sur certains travaux isolations. Attention cette opération devrait théoriquement s’arrêter à la fin de l’année 2020. Mais vu son succès et les événements du début année, il y a fort à parier que cette opération soit prolongée encore de quelques mois. Voyons maintenant de quoi il s’agit exactement et qui peut en bénéficier. Avant tout, il est important de préciser deux ou trois choses. Je vous le disais dans le paragraphe précédent, des entreprises peu scrupuleuses essaient de profiter de cette offre pour vous vendre des prestations de piètres qualités et également d’essayer de gonfler votre facture. Bref, sachez qu’aucune entreprise n’a été missionné par le Cedef, ni les services des ministères économiques et financiers pour des sollicitations quelles que ce soient. Si vous recevez un courrier un email ou un appel, ignorez-le tout simplement. Si l’entreprise se montre insistante vous pouvez contacter la direction départementale de la protection des populations (DDPP) de votre région pour les signaler. Alors, comment être sûr et certain que l’entreprise avec laquelle vous souhaitez travailler est bien agrée par l’État ? Il vous suffit de contacter l’agence départementale d’information sur le logement. Vous avez également la possibilité de vous rendre sur le site faire.fr. L’ensemble des professionnels pouvant vous proposer ce service y sont présents.

Il reste maintenant à savoir si votre garage est éligible ou pas à cette offre. La réponse est oui bien évidement, puisque lorsqu’on regarde l’offre de plus près on peut lire que ce programme concerne aussi bien l’isolation des combles de votre maison, que votre cave ou votre vide-sanitaire et bien entendu votre garage. L’autre bonne nouvelle c’est que cette offre fonctionne sur une surface illimitée.

Pour rappel, cette offre n’est absolument soumise à des conditions de ressources et seule la somme de 1 euro vous sera demandée à la fin des travaux. Sachez aussi qu’aucune avance de frais ne doit être réclamée.

Attention par contre, les travaux doivent répondre à un certains nombre de critères :

  • Travaux sous « Garantie Décennale »
  • Travaux réalisés par nos artisans RGE & QUALIBAT
  • Prise en charge intégrale des démarches officielles

Souvenez-vous d’une chose : l’isolation de vos murs vous feront gagner en moyenne 20 % sur votre facture énergétique, 30 % si vous isolez vos combles et plafonds, et 10 % avec les portes et les fenêtres.

Vous n’avez maintenant plus aucune raison de repousser une nouvelle fois l’isolation thermique de votre garage. Attention, si vous voulez isoler phoniquement votre garage, cette offre ne fonctionne absolument pas. Il faudra donc cette fois mettre votre main à la poche pour transformer votre garage en salle de répétition pour votre groupe de musique ou celui-de votre enfant. La bonne nouvelle, c’est que l’isolation phonique est beaucoup moins coûteuse qu’une isolation thermique.

Une méthode simple et très pratique

Vous avez un mur en parpaing, c’est souvent le cas dans les dépendances et les garages, mais, si vous construisez une maison, elle est aussi « nue ». Il est donc possible d’adopter des techniques très efficaces pour que l’isolation n’entache pas votre quotidien et votre portefeuille. Certes, il y a les fameux rails ainsi que la laine de verre qui auront une place de choix à l’intérieur de votre maison. Cela vous permet de profiter d’une isolation de grande qualité pour économiser du chauffage et profiter d’un cadre de vie exceptionnel.

  • Par contre, pour les abris de jardin en béton et les garages, voire les autres dépendances, vous pouvez utiliser une méthode sympathique.
  • Dans un magasin de bricolage, vous pourrez trouver des plaques de placo qui sont « reliées » à un isolant.
  • Les plaques sont assez épaisse, vous pouvez d’ailleurs choisir la taille que vous souhaitez en fonction de l’isolation voulue.
  • L’installation est simple puisqu’il suffit de les coller en suivant les directives des fabricants pour éviter les ponts thermiques.
  • Ils sont notamment néfastes, car ils sont souvent responsables de 10 % des déperditions de chaleur.

Il faut donc appliquer de la colle très régulièrement sur les plaques que vous installez contre le mur en faisant en sorte qu’elles adhèrent parfaitement. Vous réalisez les mêmes étapes pour toutes les plaques et lorsqu’elles sont bien sèches, vous réalisez les joints. Il est possible d’acheter un produit prêt à l’emploi ou encore des bandes imbibées. Il suffit de les appliquer au niveau des fentes et dès qu’elles seront sèches, il sera possible de les poncer. Cela est donc beaucoup plus simple que la méthode traditionnelle et les résultats sont souvent performants. Avec ces plaques, il est enfin envisageable de les peindre ou de les recouvrir avec des plaques en polystyrène par exemple.

Demandez un devis auprès d’un professionnel de l’isolation

Contrairement aux idées reçues, l’isolation d’un garage est vraiment importante, cela vous évite d’avoir des déperditions de chaleur au niveau du plafond qui correspond au plancher de l’une des pièces de votre logement.

  • Un expert peut alors utiliser un isolant relativement mince ou épais qu’il suffit de coller sur les différents parpaings.
  • Vous avez également des plaques de plâtre qui peuvent être fixées sur une armature métallique.

D’autres solutions pour l’isolation sont possibles, mais seul un expert pourra vous proposer un devis de qualité et opter pour la méthode la plus astucieuse par rapport à votre garage.

Supprimer des déperditions de chaleur et des ponts thermiques

Nous avons tendance à nous concentrer sur certaines pièces de la maison comme le salon ou la chambre. Le sous-sol et le garage méritent votre attention surtout s’ils sont reliés à votre maison. Vous pourriez avoir des déperditions plus ou moins fortes.

  • Pour isoler un mur de garage, vous avez plusieurs techniques, la laine de verre peut être déposée par exemple entre une armature en fer.
  • Il y a des panneaux prêts à l’emploi qu’il suffit de coller, vous avez même le placoplâtre qui est déjà fixé.

N’oubliez pas de bien isoler le sol ainsi que les murs pour éviter la propagation de l’humidité.