Cultureua.com » Sport » Speed painter : vous voulez comprendre le speed painting ?

Speed painter : vous voulez comprendre le speed painting ?

Le speed painting vient de l’anglais et ça veut littéralement dire peinture rapide. Vous avez surement vu les performances de certains artistes qui réalisent des toiles de tous genres en un temps record, ce sont des speed painters, des peintres rapides.

Mais le speed painter désigne aussi en vérité un artiste qui maîtrise des techniques de dessin sur des logiciels informatiques, comme le photoshop.

Aux origines du speed painting :

Les origines du speed painting reviennent initialement à la peinture numérique, ou digitale. Les adeptes de cette peinture organisaient des tournois de démo, cela consiste à peindre en un temps limité d’une heure et demi ou moins, une oeuvre détaillée.

Le speed painting est intimement lié au monde digitale car pratiquer le speed painting sur des surface réelles se heurte vite à des limites d’ordre technique, notamment des problèmes liés aux séchages de produits de peinture.

Comme le temps de la relocalisation d’une oeuvre de peinture en speed painting doit être limité, il est impossible par exemple de réaliser une toile, en moins de 3 minutes, en mêlant plusieurs couleurs qui ne doivent pas être mélangées avec un coup de pinceau quand on est adeptes de l’acrylique ou de la peinture à l’huile.

Le speed painting, rapide mais profond :

Le speed painting est un art complet qui nécessite une maîtrise parfaite de plusieurs facteurs :

  • Le speed painter doit impérativement contrôler le facteur temps, car le temps est le noyau principal de cet art qui est parfois interprété comme étant mis au deuxième plan après sa propre performance : on est plus impressionné par la performance d’un speed painter qui fait notre portrait en deux minutes que par notre portrait lui même.
  • L’adepte de speed painting ne doit pas oublier de cerner l’idée qu’il veut transmettre à son public : le speed painter véhicule par son art, ou essaye de véhiculer une idée. Mais tout le génie du speed painter est que ce n’est pas l’idée elle même qui va nous faire comprendre le message, mais l’imprécision et la suggestivité qui l’avaient véhiculé qui va se charger de nous faire ressentir la beauté du message.
  • Le speed painter doit également maîtriser l’art de l’imprécision : si l’on regardait de près les détails d’une toile du speed painting on se rend vite compte qu’elle manque cruellement de précision. Mais pour arriver à faire cela il faut d’abord s’affranchir du charme que le speed painter a bâti entre nous et la toile en usant de sa maîtrise de l’imprécision comme un matériau pour nous faire transmettre, dans son sens le plus beau, le plus instantané et le plus suggestif, la beauté du moment et de l’instant.

Regardez également ceci :