Quels exemples de plan de financement immobilier sur Excel existent ?

Cultureua.com » Administration » Quels exemples de plan de financement immobilier sur Excel existent ?

Quel que soit le projet pour lequel vous voulez demander un emprunt, il importe de faire une estimation du montant dont vous avez besoin. Cela est encore plus important quand il s’agit d’un investissement immobilier. C’est pour cette raison qu’un plan de financement immobilier est important. Le tableur Excel peut vous aider à le réaliser.

Les deux colonnes indispensables : le plan de financement initial

Excel est un utilitaire très pratique pour élaborer le plan de financement immobilier. Le format des deux colonnes est un exemple plan financement immobilier Excel couramment utilisé. D’ailleurs, les structures bancaires le suggèrent fortement, même si ce n’est pas une obligation. Ce qu’il faut savoir, c’est que le tableur rend facile l’inscription des actifs et des passifs de la personne qui fait l’emprunt. De quoi s’agit-il réellement ?

De façon concrète, le plan de financement immobilier sur Excel doit faire apparaître deux colonnes. Une première affiche les charges, alors que la seconde affiche les ressources. Les charges sont les réels besoins financiers du demandeur pour acquérir un bien immobilier. Dans cette colonne, on inscrit donc les coûts d’achat du bien, mais aussi les frais de démarchage (frais d’agence), les frais notariés, et les frais connexes relatifs aux travaux à faire, aux garanties, etc. Par contre, les ressources concernent l’apport de l’emprunteur lui-même et le montant qu’il sollicite auprès de l’établissement financier.

Un plan de financement sur plusieurs années

Ce type de plan de financement est un prolongement du plan de financement initial. Il s’étend sur une période de 3 à 5 années. De façon pratique, il se présente comme ce dernier avec d’une part, des besoins et des ressources d’autre part.

Dans le cas d’un plan sur plusieurs années, on peut y ajouter d’autres éléments. Par exemple, dans la colonne des besoins, on peut faire figurer les futurs investissements, les distributions de dividendes, les variations BFR. Dans la colonne des ressources, on peut aussi avoir :

  • Les emprunts nouveaux et leurs remboursements
  • Les apports nouveaux en capital
  • La capacité de financement propre grâce aux résultats d’exercice.

L’aperçu des données financières et comptables

Quel que soit le plan de financement auquel vous aspirerez, certaines données doivent être prises en compte. Il s’agit essentiellement des données financières et comptables listant les postes d’actifs et de passifs du porteur de projet immobilier qui désire faire un emprunt.

Avec un tableur Excel, il est possible de faire un plan comptable sur lequel doivent figurer des chiffres conformes aux normes comptables. Concrètement, le total d’actifs doit correspondre au total des postes de passifs. C’est un principe général en comptabilité : l’équilibre.

En ce qui concerne le côté financier, les chiffres doivent donner un aperçu réel de la situation patrimoniale du demandeur (emprunteur) au moment où il établit son plan. Le patrimoine est aussi un ensemble de passifs et d’actifs. Cela doit donc apparaître sur un plan de financement. L’objectif de cet outil est de convaincre le financeur qui vérifie si les risques que prend le porteur d’un projet immobilier ne sont pas trop élevés. En le présentant sous forme de tableau sous Excel, il est plus facile à lire et à comprendre.

L’intérêt du tableau d’amortissement

Dans le cadre d’une demande de prêt, que cela concerne un projet immobilier ou tout autre chose, vous aurez forcément entre vos mains un tableau d’amortissement. C’est tout aussi important que pour votre plan de financement, de savoir le déchiffrer. En effet, cela va vous permettre de savoir quelles seront vos échéances et ainsi pouvoir planifier ou palier aux imprévus que vous pouvez rencontrer, aussi bien dans votre vie personnelle ou professionnelle. Cela peut également vous permettre de pouvoir envisager un remboursement anticipé ou de renégocier votre prêt, si les conditions ont changé entre-temps.


Si vous en êtes encore à l’étape de recherche, sachez que vous pouvez utiliser un simulateur de tableau d’amortissement. Rassurez-vous, cela n’a rien de compliqué. Vous aurez tout de même besoin d’avoir déjà une idée du type de prêt recherché et notamment :

  • le montant à emprunter
  • la durée du crédit
  • le taux d’intérêt
  • le taux d’assurance

En ce qui concerne l’assurance, l’organisme qui va vous prêter les fonds va vous la demander obligatoirement. Par contre, vous devez savoir que vous n’avez pas l’obligation d’accepter l’offre qu’ils vous font. Vous pouvez tout à fait faire vos propres recherches, que ce soit par un courtier ou par vous-même.


Bien entendu, rien ne vous empêche de faire un tableau sur Excel. Maintenant, la lisibilité ne sera pas aussi claire et fluide qu’avec un simulateur en ligne. En plus, c’est bien plus simple de faire plusieurs simulations, si vous envisagez plusieurs options ou si vous désirez comparer plusieurs offres provenant d’organismes de crédit différents. Vous pourrez alors prendre la meilleure décision, en fonction de vos besoins et de votre situation. C’est souvent bien plus concret d’avoir un tableau d’amortissement, clair et facile à lire, pour comprendre ce qui vous attend dans un avenir proche ou plus lointain, dans le cas d’un crédit sur 20 ans par exemple.