Kayak gonflable : qu’est ce qu’un kayak gonflable ?

Cultureua.com » Sport » Kayak gonflable : qu’est ce qu’un kayak gonflable ?

Passer ses vacances à la mer est le souhait de tout le monde, on attend tous nos vacances avec impatience pour profiter du soleil, de l’eau et des jeux aquatiques. En effet, il existe une centaine de jeux qu’on peut pratiquer en mer, dans un lac ou dans un fleuve, pour cela il faut en avoir les moyens, le kayak gonflable en est un excellent choix.

Un bateau gonflable

Le kayak est un canot, de mer ou de rivière, qui utilise, pour le propulser, une pagaie à deux pales, chargée aussi de le maintenir en équilibre et de le diriger. Il est l’engin indispensable qui vous offre des randonnées et des balades en mer, il vous permet de découvrir toute la magie des paysages aquatiques, pour pouvoir en jouir au maximum, il faut avoir le meilleur kayak .

Dans une randonnée en kayak, il est indispensable de prendre avec soi quelques accessoires, en voici les plus importantes :

  • Un gilet de sauvetage : il sera votre meilleur compagnon dans l’eau, il sert à assurer votre sécurité en cas d’accident ou d’intempérie.
  • Un casque : tout aussi important que le gilet, le casque vous garantit une protection optimale.
  • La pagaie : essentielle pour faire avancer le kayak.
  • La jupe d’étanchéité : importante car elle permet de protéger l’engin de l’eau.

Choisir son kayak

Il existe aujourd’hui une multitude de choix de kayak gonflables, il faut donc faire très attention et sélectionner le meilleur produit. Pour vous aider à choisir, nous avons réuni pour vous les conseils les plus utiles :

  • Ne croyez pas tout ce que vous trouvez en ligne, en effet, il existe plusieurs publicités mensongères notamment de sites de vente en ligne qui font tout pour vendre leurs produits bien qu’ils soient défectueux.
  • Décidez à l’avance de l’usage que vous allez en faire, point important en vue de l’existence de différents modèles de kayaks sur le marché. En effet, il existe des kayaks conçus pour des randonnées occasionnelles, d’autres pour des randonnées régulières, des kayaks de sport ou de pêche; chaque modèle a sa forme et ses dispositions.
  • Choisissez un kayak avec une capacité qui vous convient. Il faut savoir qu’il existe des kayaks monoplaces, biplaces ou multiplaces, fixez donc votre volonté dès le départ, car le nombre de personnes pouvant aller sur un kayak dépend de sa forme, de son poids et de sa capacité.

Il faut savoir faire la différence entre le kayak et le canoë, en effet ce dernier se pratique à genou et est propulsé par une pagaie simple avec une seule pale.

Choisir un kayak gonflable pour débuter

Avant de vous décider pour votre futur kayak gonflable, vous devez déjà connaitre quelques règles de sécurité. Il est notamment important de savoir ce que signifie l’homologation division 240. En effet, vous le verrez de stipuler sur les modèles de kayak gonflable, qui vous permettent de dépasser la zone des 300 mètres côtiers. Si le kayak que vous convoitez n’a pas cette homologation, vous n’aurez pas l’autorisation de vous éloigner de la côte. Il sera alors considéré comme un simple kayak de plage ou pour vous aventurer sur une rivière ou un lac. Vous pourrez alors oublier :

  • les longues virées en mer
  • la pêche sous-marine
  • la pêche de votre kayak
  • rejoindre une plus grosse embarcation, si vous avez la chance d’avoir un bateau.

L’homologation division 240 est donc indispensable, si vous désirez réellement profiter de votre kayak gonflable et cela même si vous êtes un débutant.

En ce qui concerne les caractéristiques de votre futur kayak gonflable, le poids est un critère qui a lui aussi son importance. Si vous prenez un kayak trop lourd, vous aurez des difficultés à l’emporter et à le ranger. Vous risquez de vite le laisser prendre la poussière chez vous. Mieux vaut donc s’y intéresser de près avant de finaliser votre achat. Vous devez également être vigilant sur la hauteur des boudins latéraux, notamment si vous êtes de petite taille. Cela aura une incidence sur la facilité de ramer. La qualité des pagaies qui sont vendus avec le kayak ne sont pas des plus performantes ou confortables. Vous avez donc 2 options devant vous. Soit vous faites l’achat de nouvelles pagaies, soit vous investissez dans une très bonne paire de gants. Quoi qu’il en soit, il sera important d’y réfléchir pour vous éviter des ampoules aux mains. L’avantage des gants est que cela vous protègera également du froid, car que ce soit en mer ou sur une rivière, cela arrive vite. Une dernière chose, choisir un kayak avec une dérive va vous rendre la direction bien plus facile à maintenir.

Faire du kayak gonflable avec un enfant

Que vous envisagiez de partir en balade sur votre kayak gonflable avec ou sans un enfant, ne vous dispense absolument des consignes de sécurité. Vous aurez tendance à les respecter davantage lorsque vous emmener un enfant avec vous, mais il est tout aussi obligatoire de les respecter avec des adultes. Personne n’est à l’abri d’un incident. De ce fait, partez toujours avec :

  • un gilet de sauvetage sur le dos de chaque personne
  • un sac étanche et qui flotte, contenant votre téléphone portable, voir même une tenue de rechange ou une couverture de survie
  • une pompe à main pour regonfler en cas de besoin votre kayak ou pour vos sorties longues

Avec un enfant à bord, il est également conseillé d’emporter avec vous un petit encas que vous mettrez également dans un sac étanche, avec une petite bouteille d’eau. Expliquez-lui avant de partir comment réagir en cas d’incident, notamment pour appeler les secours et de toujours garder sur lui son gilet de sauvetage, peu importe qu’il ait trop chaud ou non. Si vous partez sur une rivière, aventurez-vous toujours sur des parcours de classe I et II, qui sont considérés comme facile. Oubliez la classe III avec une personne jeune et inexpérimentée. Autre question de bon sens, plus l’enfant est jeune et plus il est recommandé de partir en virée à 3. Vous pourrez ainsi placer l’enfant entre 2 adultes, pour toujours avoir un œil dessus. En plus, cela va le rassurer s’il s’agit de ses premières sorties en mer ou en eaux non salées.