Mon ventre gonfle comme si j’étais enceinte, comment me soulager ?

Cultureua.com » Santé » Mon ventre gonfle comme si j’étais enceinte, comment me soulager ?

Il vous est sans doute déjà arrivé une fois de regarder votre ventre et de constater qu’il s’est gonflé tout comme si vous étiez enceinte.

Ne paniquez pas ! C’est une sensation désagréable qui touche plusieurs femmes.

Les causes de ce gonflement peuvent être d’origines diverses. Cela peut advenir parce que vous avez trop mangé ou trop bu. Les syndromes prémenstruels ou encore la constipation peuvent également être à l’origine du ventre gonflé comme celui d’une femme enceinte.

Quelle que soit la cause, aucune femme ne désire un tel gonflement. La seule préoccupation, c’est « comment en être soulagé ? ». C’est justement ce dont on vous parle à travers les lignes suivantes. Nous vous présentons quelques remèdes pouvant vous soulager de votre ventre gonflé.

Les graines de lin

Si vous n’êtes pas enceinte, le gonflement de votre ventre est sûrement dû à une constipation. À cet effet, l’un des meilleurs remèdes que vous pouvez utiliser est les graines de lin. Elles sont peut-être minuscules, mais leur efficacité dit le contraire.

Ces graines sont reconnues pour venir à bout de tout problème lié à l’appareil digestif. Leur effet est semblable à celui d’un laxatif naturel. Tel un détoxifiant naturel, les graines lin vous soulagent votre ventre gonflé en dilatant votre système digestif. Pour l’utiliser, il suffit de les ajouter à votre alimentation : sauce, salades, etc. Ces graines préviennent la constipation, le gonflement, et bien d’autres.

Les probiotiques

Un déséquilibre des intestins induit rapidement un gonflement de ventre. À vous voir, vous ne serez pas très différente d’une femme enceinte de 6 mois. Pour vous soulager du gonflement du ventre, les probiotiques sont un remède sûr. Afin d’arrêter cette sensation, il est recommandé de consommer des aliments à base de probiotiques. Entre autres aliments à consommer, vous avez :

  • Le yogourt
  • Le kéfir
  • Le kombucha, etc.

Vous trouverez également sur le marché un complément alimentaire à base de probiotiques. Il est conseillé de prendre la solution 2 fois par jour. Celle-ci vous aidera à mieux digérer et par ricochet, vous soulager du ventre gonflé comme pour une femme enceinte.

L’eau de concombre

Le concombre est un précieux fruit riche en eau. Afin de vous soulager de votre ventre gonflé, faites-en usage.

Le ventre ne se gonfle pas tout d’un coup. C’est un processus qui prend forme petit à petit. Vous pourrez compromettre ce gonflement en restant hydrater toute la journée. En buvant de l’eau au concombre, vous faites du bien à votre tube digestif qui saura mieux transformer les aliments qu’il reçoit. Le mélange eau + concombre est un diurétique naturel. Le fort taux de silice contenu dans la solution vient à bout du ventre gonflé.

Pour préparer la solution :

  • Remplissez un récipient d’eau filtrée
  • Coupez des tranches de concombre et ajoutez-les à l’eau
  • Ajoutez quelques glaçons au mélange.

Buvez le breuvage toute la journée, de préférence, avant et après les repas.

Le curcuma

Pour plusieurs femmes, les épices ne servent qu’à relever le goût des plats. C’est une erreur de jugement, surtout quand il s’agit du curcuma. En effet, cette épice renferme un composé dénommé la curcumine. Responsable de la couleur vive du curcuma, la curcumine est aussi un antioxydant liposoluble réputé pour calmer les déséquilibres des intestins.

Le curcuma a toujours été reconnu comme un carminatif très efficace pour vous libérer du gonflement du ventre par des flatulences. Même pour des douleurs abdominales, vous pouvez vous servir de cette épice. Vous n’avez qu’à la préparer avec vos plats habituels.

L’huile essentielle de menthe poivrée

La menthe est très réputée pour le traitement de maladies digestives. C’est le menthol dont elle contient qui lui donne autant de force. En effet, le menthol a des propriétés antispasmodiques. À cet effet, elle soulage le gonflement du ventre par la libération des gaz. Cette propriété permet à la menthe d’apaiser l’estomac pour une circulation facile et rapide des aliments. Alors, le gonflement ne devrait être qu’un lointain mauvais souvenir.

Pour l’utilisation de l’huile essentielle de menthe poivrée :

  • Prenez une cuillère à café d’huile de coco et réchauffez-la
  • Ajoutez à l’huile réchauffée quelques gouttes d’huiles essentielles de menthe poivrée
  • Mélangez correctement le tout
  • Passez le mélange sur votre abdomen et massez-le correctement.
  • Inhalez l’arôme ensuite.

Ce faisant, vos muscles seront détendus et votre ventre reprendra sa forme initiale. Mais, pour y parvenir, il faudra répéter l’opération 2 à 3 fois par jour jusqu’à satisfaction.

Le gingembre

Le gingembre n’est pas qu’un aliment. Il sert également de médicament pour soulager plusieurs problèmes digestifs. C’est un remède très bien connu en médecine ayurvédique. Ayant des propriétés de désintoxication, le gingembre permet de nettoyer les déchets accumulés dans l’organisme et qui peuvent être causes du gonflement du ventre.

Le gingembre, par ses composés, détient plusieurs propretés : carminatif, analgésique, antibactériennes, anti-inflammatoire, antiseptique, antivirale, etc. De ce fait, il calme l’estomac, améliore la circulation sanguine et nettoie le système digestif.

Pour vous en servir :

  • Prenez un morceau d’une racine de gingembre frais et râper
  • Verser dans une tasse
  • Sur le gingembre râpé, verser de l’eau bouillante
  • Laisser infuser pendant 8 à 10 minutes.

Après les minutes d’attente, votre thé est prêt. Buvez-en durant toute la journée en l’occurrence avant vos repas. Cela vous aide à digérer.

Les bananes

Durant un match de football de l’Europa League en 2017, l’entraîneur José Mourinho a tendu une banane à son joueur Marcos Rojo en plein match. La raison, c’est pour aider son joueur à maintenir son niveau d’énergie. En effet, la banane est riche en potassium. Ce dernier est lui-même riche en pectine saine. Ce polyoside donne de fibres solubles à l’organisme. Les fibres solubles absorbent l’excès d’eau dans le tube digestif et soulagent du gonflement du ventre. Conclusion, les bananes sont aussi de bons remèdes. Seulement, vous devez veiller à prendre des bananes pas trop mûres. Celles déjà mûres contiennent assez de sucre susceptible d’aggraver le gonflement.

Le vinaigre de cidre de pomme au citron

C’est la dernière solution que nous vous proposons, mais pas des moindres. Les différents aliments qui composent cette solution jouent des rôles spécifiques :

  • Le vinaigre de cidre régule l’activité de votre appareil digestif
  • Le citron régule le taux de pH dans votre corps.

Ces aliments combinés permettent à votre organisme de fonctionner normalement et donc de soulager le gonflement.

Pour préparer la solution :

  • Versez de l’eau à température ambiante dans un verre
  • Ajoutez-y une cuillère à thé ou à café de vinaigre de cidre de pomme
  • Pressez le citron et versez le jus sur le mélange.

Remuez le tout et buvez-en tous les matins. Le gonflement de ventre devrait cesser.

Pourquoi a-t-on le ventre qui gonfle ?

On a déjà toutes et tous connue cette chose désagréable qu’est d’avoir le ventre gonflé. Les ballonnements font partis de la vie courante et sont dans la plupart des cas sans aucune gravité, mais ce n’est pas pour autant que ces troubles digestifs sont agréables à vivre lorsqu’ils surviennent. Nous allons donc parler ici des causes les plus courantes qui provoquent un ventre gonflé et surtout comment les éviter. La première est également la plus évidente. C’est le ventre gonflé après un repas. Contrairement à ce que beaucoup de monde pense, ce n’est pas la quantité d’aliments ingérés qui fait gonfler le ventre, mais le fait que certains aliments fermentent pendant la digestion. Cela entraîne alors des ballonnements et aussi des gaz. Hélas, pour vous et vos voisins, il faut bien évacuer ces gaz. Pour limiter ce genre de désagréments, voici les aliments qu’il est préférable d’éviter pendant des repas d’affaire ou si vous avez un premier rendez-vous amoureux. Il faut éviter un maximum les légumes crucifères. Pour ceux qui comme moi, lisent ce mot pour la première fois, il s’agit des légumes de la famille des choux et brocoli. Une autre famille à éviter sont : les légumineuses. Vous trouverez dans cette catégorie les lentilles et les pois chiches par exemple. Enfin les céréales complètes contiennent des fibres qui sont mal tolérées par certains estomacs, car elles contiennent des fibres insolubles. Toutefois les légumes ne sont pas les seuls responsables. Le lactose du lait est parfois très mal toléré. En suivant ces règles simples, vos repas devraient beaucoup mieux se passer.

Un autre « aliment » qui fait gonfler le ventre est le chewing-gum et cela pour deux raisons. Tout d’abord, en mâchant vous avaler de l’air et il faut bien qu’ensuite cela s’évacue. Ensuite le sucre dégradé lorsque vous mâchez grâce à l’action de votre salive forme également des gaz.

Un autre problème que seule la gente féminine a la joie de connaitre et qui fait gonfler le ventre, sont les règles. Ce n’est d’ailleurs pas les règles elles-mêmes qui posent problème mais les crampes abdominales et la constipation qui surviennent quelques jours avant leurs arrivées. Malheureusement toujours pour vous mesdames, la ménopause à cause des changements hormonaux importants entraîne également un ralentissement du métabolisme. Ce ralentissement induit alors un stockage de graisse plus important et aussi une formation de gaz de manière plus nombreuse et plus régulière. C’est d’ailleurs aussi le cas pour vous messieurs qui souffrez d’embonpoint.

Une autre raison qui fait que vous ayez le ventre gonflé est la constipation. En effet l’accumulation de selles dans votre gros intestin créé des gaz. S’ils ne sont pas évacués rapidement, des ballonnements se font alors ressentir.

Voilà les principales causes bénignes qui provoquent le gonflement de votre ventre. Certaines sont facilement évitables, tandis que d’autres comme les règles ou la ménopause beaucoup moins. Mais heureusement, je vous ai donné déjà quelques solutions pour les faire disparaître dans les précédents paragraphes.

Quand doit-on consulter pour un ventre gonflé ?

Nous allons découper ce paragraphe en plusieurs sous parties. Nous allons dans un premier temps voir les maux de ventres qui nécessitent une consultation aux urgences, puis nous nous occuperons des problèmes qui peuvent être réglés par un médecin généraliste. Le cas de très fortes douleurs en bas à droite de votre abdomen doit vous amener à consulter très rapidement. Vous avez alors peut-être une crise d’appendicite, surtout si ces maux de ventre sont accompagnés de nausées ou de vomissements. Il se peut aussi que vous ayez une légère fièvre. Une autre raison peut vous faire appeler les urgences, si vos maux de ventre surviennent brutalement ou s’ils augmentent rapidement. Il faudra appeler le 15 si vous avez de la fièvre ou des vomissements. Il faudra également prévenir les secours en cas de dégradation de votre état général (perte d’équilibre, augmentation de vos pulsations cardiaques, difficulté à rester debout, …)

Voici une liste rapide des maladies possibles qui déclenchent des gonflements et des maux de ventre :

  • La péritonite : c’est ni plus ni moins qu’une inflammation de la cavité abdominale
  • L’occlusion intestinale : elle est liée à une constipation qui est n’est pas ou mal traitée.
  • Un volvulus : c’est une torsion intestinale avec une interruption totale ou partielle de la vascularisation d’une partie de l’intestin.
  • Une pancréatite aiguë : on a ici affaire à une inflammation du pancréas.
  • Une cholécystite : ici c’est la vésicule biliaire qui est enflammée et déclenche les maux de ventre, ainsi que des gonflements.

On passe maintenant aux douleurs qui nécessitent une consultation chez votre médecin généraliste. Il va falloir dans un premier temps être capable de répondre à un certain nombre de questions. Sur une échelle de 1 à 10 quelle est l’intensité de la douleur ? Avez-vous des symptômes associés à votre ballonnement (fièvre) ? Le gonflement est-il chronique ? La douleur est-elle continue ou par pic ?

En fonction de vos réponses votre médecin généraliste pourra vous rediriger vers un spécialiste. Il pourra également vous prescrire des examens complémentaires, comme une endoscopie digestive ou une coloscopie. Si le problème est plus difficile à cerner, une échographie peut être également une bonne source d’information. Un bilan sanguin fera presque à coup sûr des examens parti de votre ordonnance. Enfin, si vous avez un amaigrissement soudain et totalement inexpliqué, votre médecin pourra vous demander de passer un scanner. En fonction de la localisation de la douleur, les maladies peuvent être multiples. Si les douleurs se font principalement au niveau de l’estomac, vous pouvez souffrir de gastrite, d’ulcère digestif ou de dyspepsie. Si par contre vous avez des maux de ventre situés dans le bas du ventre, il peut s’agir de colopathie fonctionnelle, voir d’une maladie inflammatoire chronique. Les maladies sont regroupées sont acronymes de MICI. On y trouve la maladie de Crohn ou encore un cancer du côlon. Il est relativement complexe de donner un diagnostic exact, juste avec des maux de ventre. Inutiles donc de foncer sur internet pour savoir de quoi vous souffrez, car vous risquez alors de découvrir que vous avez les symptômes de toutes les maladies de la terre, de l’intolérance au gluten au cancer du pancréas. Bref, consultez un médecin sera bien plus sûr et plus efficace pour avoir le bon diagnostic.

Pourquoi a-t-on mal au ventre au moment des règles ?

De très nombreuses femmes pour ne pas dire toutes ou presque souffrent de douleurs ou simplement d’inconfort avant le déclenchement de règles. Ces douleurs perdurent même pendant celles-ci. Mais pourquoi a-t-on le ventre qui gonfle durant cette période ? Voyons un peu de quoi il en retourne et d’où vient cette douleur. Nous allons commencer dans l’ordre et regarder dans un premier temps d’où peuvent venir les douleurs qu’on peut ressentir avec l’arrivée des règles.

Les douleurs du cycle pré-menstruel sont comparables à des crampes musculaires. Elles se font généralement ressentir entre un et deux jours avant le début des règles. La localisation des douleurs est très variable d’une personne à une autre, et peut parfois varier d’un cycle à l’autre. Les douleurs peuvent se localiser au niveau du bassin, du dos, des cuisses et bien entendu au niveau du ventre. Elle débute la plupart du temps au niveau du nombril et va peu à peu irradier dans les cuisses. Les douleurs dans la journée font alors des aller-retour entre ces deux zones. Les douleurs peuvent être relativement supportables chez certaines personnes et chez d’autres par contre, elles peuvent être très intenses pouvant aller jusqu’au vomissement et à l’immobilisation. En plus du ventre, d’autres symptômes peuvent y être associés comme des selles molles, des maux de tête ou de vertiges.

Au moment des règles maintenant, l’utérus doit se contracter pour évacuer le sang et également des fragments de muqueuse ce qui constitue les règles à proprement dit. Il ne se contracte pas naturellement. Il lui faut une substance bien particulière : la prostaglandine. C’est d’ailleurs la même substance qui est sécrétée au moment de l’accouchement. Ce sont les contractions de l’utérus qui provoquent des douleurs.

Il existe une multitude de médicaments qui peuvent vous aider à réduire vos douleurs et à passer cette période de façon un peu plus « agréable ». Pour cela renseignez-vous auprès de votre médecin traitant ou auprès de votre gynécologue.

Une petite remarque à propos des douleurs pendant vos règles : si vous aviez peu de problèmes et si vous n’êtes pas sujette aux règles douloureuses et que d’un seul coup les douleurs sont intenses, il faut alors consulter rapidement votre gynécologue car il faut suspecter une endométriose. D’autres symptômes peuvent être également révélateurs d’une endométriose. On pourrait par exemple citer des troubles digestifs, des douleurs pendant les rapports sexuels ou des douleurs de sciatique. Il faut parfois de très longues années avant de poser un diagnostic. Refermons ici cette parenthèse. Si vous avez simplement des douleurs pendant vos règles et que vous n’avez pas envie de prendre des médicaments, essayez de faire une activité physique pendant cette période du cycle, même si c’est n’est pas forcément la période la plus facile pour le faire. En effet une augmentation de votre circulation sanguine favorise la production de prostaglandine et une meilleure évacuation des règles.

Que faire si le ventre de son bébé est gonflé ?

On a toutes et tous déjà été confronté aux maux de ventre et au ventre gonflé. On sait donc comme cela peut être désagréable. Pour nous, c’est relativement simple de plonger dans sa pharmacie pour régler ce problème. Pour un bébé, c’est beaucoup plus compliqué car il ne peut pas parler. Pourtant les troubles digestifs chez les jeunes enfants sont très fréquents. Ils s’accompagnent très souvent de flatulence. Il est important d’agir au plus vite pour soulager bébé.

Mais avant de voir comment le soulager avec des méthodes simples, regardons dans un premier temps pourquoi bébé peut avoir son ventre gonflé. Comme pour l’adulte, certains aliments fermentent et provoquent des gaz. J’en ai déjà parlé dans un précédent paragraphe. Mais avant la diversification alimentaire, le lactose est source de problème gastrique. Il est donc très important de bien faire des rots. J’ai bien dit des rots et non pas un seul à la fin de la prise du sein. C’est encore plus vrai, si votre bébé est nourri au biberon. Il va avoir tendance à avaler de l’air. Je vous conseille de faire une pause au milieu de son repas. Ça lui permettra en plus de mieux appréhender sa gestion de la faim dans sa vie future. Au moment de la diversification alimentaire, commencez par des aliments « faciles » à digérer car c’est un petit être toujours en fabrication. Ses intestins ne sont pas encore matures. Évitez de commencer par le chou-fleur ou les poireaux, même si je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire puisque c’est bon le chou-fleur. Alors que faire pour soulager votre bébé en cas de ballonnements ? La première des choses à faire est de proscrire les vêtements trop près du corps. Il ne vous viendrait pas à l’idée de porter un jean slim, si vous avez prévu de manger une raclette. Faites-en de même pour bébé. Essayez donc autant que possible de prendre des vêtements relativement amples, quitte à lui retirer le temps du repas pour qu’il puisse manger sans aucune pression sur sa paroi abdominale. Si les ballonnements sont là, inutiles de téléphoner à votre pédiatre en urgence. Essayez dans un premier temps de poser votre bébé sur le dos sur un matelas confortable et de lui masser le ventre pendant plusieurs minutes dans le sens des aiguille d’une montre. Vous pouvez pour que cela soit encore plus agréable, utiliser des huiles de massages. Attention n’utilisez pas n’importe quoi, je vous rappelle que les huiles essentielles sont à proscrire pour les enfants en bas âges. Vous devriez voir son ventre dégonfler très rapidement. Si cela ne fonctionne pas, vous pouvez essayer d’autres positions de massage. La plus connue d’entre elles, est de le porter et de le poser sur votre avant-bras avec votre main sur son ventre. Cette position favorise l’évacuation de l’air en surplus dans le ventre de votre enfant. Ces gestes simples viendront à bout de la plupart des problèmes de ballonnements de votre bébé, sans avoir pris aucun traitement ce qui est toujours mieux pour lui.

Comment faire dégonfler son ventre grâce au sport ?

On a vu précédemment que son alimentation pouvait être responsable du gonflement de son ventre, mais l’absence de sport et une mauvaise condition physique n’aident pas avoir un ventre bien ferme et plat. Le sport va vous aider car il va renforcer votre sangle abdominale. Le sport va également stimuler votre transit intestinal favorisant ainsi à maintenir votre ventre plat. Je vais vous donner quelques exercices pour arriver à vos fins. Le but est bien sûr de tonifier votre paroi abdominale et non pas de prendre du volume. Je vais donc vous proposer des exercices qui vont prendre peu de temps et qui ne nécessiteront pas un très grand nombre de répétitions pour obtenir des résultats satisfaisants. Vous pouvez donc oublier les abdominaux classiques comme les crunch (les abdos avec les mains derrière où l’on fait remonter les épaules) ou les Sit-up (les abdo qui consistent à faire remonter son buste vers ses jambes). Je vais plutôt vous proposer des exercices de gainage. Vous n’aurez ainsi aucun risque de faire de mauvais mouvements et de vous blesser. Les mouvements les plus classiques sont le gainage ventral. Il vous suffit pour cela de vous poser sur vos coudes et sur la pointe des pieds tout en gardant votre dos le plus droit possible. Attention votre corps doit vraiment rester le plus droit possible. On a souvent tendance à relever les fesses pour soulager ses abdominaux. Le but de l’exercice est d’alterner les périodes de gainage et de repos. Vous pouvez par exemple essayer de rester une minute en position de gainage avec 20 secondes de récupération. Il vous faudra faire 3 répétitions. Il vous faudra ensuite faire un gainage costal. Vous allez devoir cette fois vous mettre sur le côté. Le but est là encore de garder l’axe de votre colonne vertébrale le plus droit possible. Vous allez conserver le même temps d’exercice et de repos que pour le premier exercice. Le nombre de répétitions est également identique. Si vous avez peur de vous ennuyer pendant cet exercice, vous pouvez alterner un gainage ventral puis un gainage costal. Vous le voyez en moins de 10 minutes par jour vous pouvez sans aucun problème avoir un ventre bien plus plat.

Si vous avez un doute sur votre position ou si vous cherchez des variantes à ces deux positions, il existe de très nombreuses applications disponibles à installer sur votre smartphone pour vous aider et vous motiver. Vous pouvez également regarder sur YouTube pour suivre des séances de gainage. Rappelez-vous bien d’une chose : on cherche uniquement à renforcer sa sangle abdominale, mais absolument pas à se muscler. Vous verrez que les résultats sont visibles très rapidement.

Grossesse et ventre ballonné : que faire ?

Vous allez me dire qu’il est bien normal d’avoir le ventre gonflé lorsque l’on est enceinte. Toutefois les ballonnements durant la grossesse sont monnaie courante et peuvent accentuer cette sensation de ventre gonflé (ce qui est loin d’être agréable), il faut bien se l’avouer. C’est la progestérone qui est à l’origine de cet état, puisque cette hormone a pour effet de ralentir le transit intestinal, en relâchant les muscles abdominaux. En plus de cela, bébé va prendre de plus en plus de place dans le ventre, et cela ne va pas arranger les choses. La première chose que je vais vous conseiller est de revoir votre alimentation. Les légumes crus et les choux ont tendance à provoquer la fabrication de gaz durant la digestion. Vous aurez donc un ventre gonflé. Il est donc préférable de consommer vos légumes et vos fruits cuits. Le sucre n’est également pas le meilleur allié en ce qui concerne les gaz, tout comme les chewing-gums qui vous font ingérer de l’air. Essayez donc de limiter votre consommation sucrée. Pour finir sur les repas, essayez de les fractionner, comme vous le faisiez au début de votre grossesse lorsque vous aviez des nausées. Vous serez moins ballonné si vous mangez en 4 ou 5 repas par jour. Et prenez le temps de bien manger et mastiquer.

Ensuite si vous devez aller faire les boutiques pour changer votre garde-robe, privilégiez les tenues amples, qui ne vont donc pas vous serrer au niveau du ventre. Optez donc pour une robe ou une salopette, plutôt qu’un jean ou un short avec une bande élastique au niveau du ventre. Conservez également une activité physique régulière si vous le pouvez. Essayez par exemple de marcher 10 minutes par jour. C’est l’occasion d’aller acheter son pain à pied, ou d’aller chercher les enfants à la sortie de l’école si elle est à côté. Mais l’idéal est de le faire après la prise de repas pour stimuler les intestins paresseux.

Enfin si vous êtes stressée, cela peut accentuer le ballonnement. Si c’est votre cas, vous pouvez pratiquer un peu de yoga ou de méditation. Vous pouvez vous inscrire à du yoga prénatal. Si vous le faites à la maison, programmez-vous une séance par semaine. Vous pourrez également le continuer après votre accouchement. Commencez votre séance par prendre conscience de votre respiration sur la phase d’inspiration et d’expiration. Vous pouvez mettre les mains sur votre ventre pour établir en plus un contact avec votre bébé. La position idéale pour vous relaxer et améliorer votre digestion est la position de la foudre. Elle vous soulagera aussi des tensions du bas du dos. Pour cela, mettez-vous à genoux. Écartez ensuite vos talons pour que vos fesses puissent reposer entre vos pieds dans cette position. Gardez le buste bien droit et posez vos mains à plat sur vos cuisses. Basculez ensuite le buste vers l’avant, en poussant sur vos mains que vous pouvez poser devant vous sur le sol. Mettez-vous sur les orteils et soulevez vos hanches. Puis reprenez la position initiale en reposant vos mains sur vos cuisses et vos pieds sur le sol pour reposer vos fesses dessus.