Comment gérer la peur de la grossesse ?

Cultureua.com » Santé » Comment gérer la peur de la grossesse ?

L’idée de porter un enfant n’est pas toujours bien ressentie par les femmes. Une grande majorité ressent de la crainte.

Ces femmes ont peur du simple fait d’être enceinte et de porter un enfant dans leur ventre.

Les changements hormonaux accroissent quelquefois les troubles émotionnels.

La peur est donc une caractéristique inhérente à toute grossesse, et il est tout à fait normal d’avoir des doutes ou des inquiétudes au cours de cette période.

Il est normal de se sentir anxieuse si vous planifiez une grossesse, si vous l’êtes déjà ou bien si vous êtes bientôt sur le point d’accoucher. Pourtant, une femme enceinte ne devrait laisser se développer ni la peur ni l’anxiété. En effet, elle peut rendre votre vie de grossesse plus difficile.

Pourquoi une femme enceinte a-t-elle peur pendant et avant la grossesse ?

La peur chez une femme enceinte peut s’expliquer par plusieurs situations. Une fois que vous êtes enceinte, les craintes se multiplient. La manifestation des symptômes est susceptible de se prolonger, de l’anxiété modérée à la détresse sévère. Les causes de l’inquiétude varient, souvent d’un trimestre à l’autre. Alors que la peur de perdre le bébé est plus fréquente dans les premiers trimestres, celle de l’accouchement s’accentue dans les derniers trimestres.

  • Une phobie du changement, des résultats médicaux et de la maternité
  • Il se peut que la femme enceinte ait peur des changements qui surviendront dans la vie du couple après l’arrivée d’un bébé.
  • La crainte de devenir une mère après avoir été une simple femme.
  • La plupart des femmes craignent de subir de profonds changements physiques après la grossesse.
  • Elles ont également souvent peur des problèmes médicaux qui sont susceptibles de survenir à l’enfant qu’elles portent.
  • La crainte de ne pas être une bonne mère, de ne pas avoir les épaules pour prendre en charge les responsabilités parentales. Et il y a aussi la crainte de ne pas savoir tisser des liens affectifs avec le nouveau-né.
  • La peur de l’accouchement
  • Une femme enceinte peut être confrontée à la tokophobie : une phobie de l’accouchement. Elle peut ressentir une peur irrationnelle qui va impacter la capacité de tomber enceinte, le déroulement de la grossesse ou le fait d’accoucher normalement.
  • La peur de perdre à nouveau un bébé après plusieurs fausses couches est aussi très fréquente. La femme enceinte a peur de souffrir à nouveau, d’être déçue, de décevoir ses proches, notamment son compagnon et sa famille.
  • Il se peut aussi qu’elle ait peur d’avoir mal ou d’avoir des complications pendant son accouchement.
  • Le fait de ne pas être suffisamment soutenue et informée tout au long de la grossesse.
  • Le fait d’entendre des histoires ou des témoignages relatifs à un accouchement négatif.

Comment peut-on gérer la peur de la grossesse ?

Les thérapies cognitivo-comportementales

Si la future maman ressent de la peur pendant sa grossesse, elle doit se confier. En effet, il est important d’exprimer les angoisses et les peurs ressenties pour pouvoir trouver des solutions adaptées et avoir une grossesse sereine. Elle peut ainsi se rapprocher de son médecin ou d’un psychologue. Les effets psychologiques de la peur de la grossesse sont encore peu discutés et bien souvent sous-estimés. Pourtant, la peur est indissociable d’une grossesse. Les femmes enceintes auront toujours des craintes. Si tel est votre cas, rapprochez-vous des professionnels de santé, et soyez bien entourée. Un gynécologue, une sage-femme, vos amies et votre famille peuvent être d’un grand soutien pendant vos moments d’anxiété. De cette manière, vous pourrez donner naissance à votre bébé dans la joie et la bonne humeur, mais aussi dans les meilleures conditions.

Accordez-vous du temps et des moments de détente

Vous pourriez par exemple lire, vous promener ou encore vous offrir un bon bain chaud. L’important est que vous pensez à vous, et que vous preniez soin de vous. Dans votre emploi du temps quotidien, laissez-en pour que vous puissiez vous détendre. Vous évacuerez ainsi votre stress, mais surtout votre peur de votre grossesse. Vous saurez alors l’apprécier.

Pensez à vous inscrire à des séances de cours de préparation à l’accouchement

Des cours spéciaux pour la préparation de l’accouchement sont actuellement disponibles. Ils vous aident à mieux préparer l’arrivée de votre bébé. Vous côtoierez d’autres mamans. Elles peuvent être jeunes et attendre leur premier bébé, ou des mamans de plusieurs enfants déjà. Dans tous les cas, elles peuvent être de bons conseils pour vous. Elles peuvent également être attentives à vos angoisses et aider à les surmonter.

Discutez et partagez vos inquiétudes avec votre conjoint

Durant une période de grossesse, l’assistance du conjoint est très importante. Vous connaissant parfaitement bien, votre partenaire peut être d’une aide capitale lorsque vous vous sentez angoissée. Il saura vous comprendre, vous rassurer et vous conseiller. En même temps, il est toujours mieux d’avoir quelqu’un de confiance à ses côtés lorsque l’on porte un enfant. Lorsque vous êtes bien entourés, votre estime de vous-même est boostée, et vous avez moins peur.

Luttez contre l’anxiété avec des plantes

Quelques plantes naturelles et sans danger aident énormément à lutter contre l’anxiété pendant la grossesse:

  • La mélisse est une plante calmante qui possède une action sédative douce vous permettant de calmer votre peur et de renforcer votre stabilité émotionnelle.
  • L’aubépine (Crataegus oxyacantha) est réputée pour ses propriétés régulatrices de la tension et des palpitations.
  • Le figuier (Ficus carica Bourgeons Macérat Glycériné 1DH) équilibre l’émotionnel et le rationnel et va donc éviter vos angoisses
  • L’huile essentielle de lavande est une des plus utilisées en aromathérapie, car elle est très efficace pour lutter contre l’anxiété et la peur.

Pour conclure, la peur n’est pas bénéfique pour une femme enceinte. Elle accroît les sensations de douleur et ralentit le déroulement du processus d’accouchement par la diminution du taux d’ocytocine. En effet, le stress de la mère peut avoir un impact sur l’enfant. Si vous angoissez à l’idée de porter et de mettre au monde votre enfant, suivez l’un de ces conseils. Cela vous garantira une grossesse sans risque, et un meilleur état de santé.