Comment calculer son cycle menstruel pour ne pas tomber enceinte ?

Cultureua.com » Santé » Comment calculer son cycle menstruel pour ne pas tomber enceinte ?

Le moment n’est pas du tout opportun pour tomber enceinte ? Il existe plusieurs moyens que vous pouvez adopter autre que les pilules contraceptives.

Il vous est possible de calculer votre cycle menstruel pour prévenir toute grossesse. Découvrez toutes les astuces pour savoir comment faire.

Comprendre et maîtriser son cycle menstruel pour éviter la grossesse

Il convient de connaître la définition exacte du cycle menstruel avant d’identifier les différentes manières naturelles pour le calculer. Le cycle menstruel est constitué de trois périodes à savoir :

  • la phase folliculaire
  • l’ovulation
  • et la phase lutéale.

Il est nécessaire d’éviter d’avoir des rapports sexuels pendant la période d’ovulation pour ne pas tomber enceinte. Toutefois, vous ne devez pas uniquement prendre en compte les règles pour calculer votre cycle. Il débute essentiellement le premier jour de vos menstruations et se termine la veille des règles suivantes. Il faut compter 14 jours pour observer l’ovulation. Elle dure en moyenne 24 heures et fait au plus 48 heures. Elle se manifeste à travers divers symptômes. On peut entre autres citer la douleur abdominale, la présence de glaire cervicale. Vous observez également une sensation de tension dans les seins, une libido exacerbée, des sécrétions vaginales transparentes. Prenez garde à bien compter le nombre de jours que dure votre cycle. Sa durée est souvent comprise entre 23 et 35 jours.

cycle menstruelleIl faut également prendre en compte une période post-ovulatoire qui est d’une grande importance. Elle dure théoriquement 14 jours pour un cycle irrégulier de 28 jours. Dans le cas d’un cycle irrégulier, il faut compter 10 à 20 jours. L’enfant commence à se former à partir de cette phase lorsque vous êtes enceinte : on parle de nidation. Par contre, vous avez l’écoulement de sang si les spermatozoïdes n’ont pas fusionné avec l’ovule. Ils survivent dans le col de l’utérus et restent fécondants durant environ trois à cinq jours. Pour compter votre cycle, vous devez donc tenir compte de la durée des règles, généralement 5 jours.

Les méthodes pour éviter de tomber enceinte

Nombreuses sont celles qui préfèrent pour le moment choisir des moyens naturels pour ne pas avoir un bébé. Il faut vous assurer de ne faire aucune erreur pour le calcul du cycle menstruel. Il est nécessaire de bien assimiler certaines informations. Il est possible de calculer son cycle à l’aide d’une courbe de température. Lorsque les ovaires libèrent l’ovule (ovulation), votre température grimpe nécessairement. Vous devez donc penser à la mesurer chaque jour tous les matins. Inscrivez vos résultats sur un graphique. Quand vous constatez que votre température commence par augmenter, votre ovulation approche. Vous serez complètement en train d’ovuler lorsqu’elle sera stable après être montée. Cette méthode n’est pas très fiable, car les femmes se trompent souvent. Vous n’avez pas besoin de recommencer chaque fois si vous avez un cycle régulier. Votre période d’ovulation ne change pas. Elle arrive au même moment à chaque fois. Cependant, reprenez votre température chaque fois si votre cycle est irrégulier. Vous pouvez calculer votre cycle grâce à un calcul très simple et facile. Vous devez pour cela absolument connaître la date de vos prochaines menstruations ou sa durée moyenne. À titre illustratif, si votre cycle fait 30 jours, il faut enlever 15 jours correspondant à votre phase post-ovulatoire.

Vous pouvez prévoir alors votre période d’ovulation pour le 15e jour avant vos règles. En effet, si c’est le 31 du mois que vous les avez, vous ovulez le 16e jour. Toutefois, vous devez savoir que vous pouvez tomber enceinte jusqu’à 4 jours après l’ovulation. Cette technique marche aussi si votre cycle est irrégulier. Vous devez juste compter le nombre de jours qui séparent deux périodes de menstruation. Calculer votre cycle est également faisable avec des tests. En effet, il existe des tests d’ovulation. Ils permettent de connaître la date exacte de votre phase de haute fertilité. Il est donc possible de s’en servir pour maîtriser son cycle menstruel. Vous devez l’utiliser sur une longue période c’est-à-dire plusieurs jours. Il vous faudra faire très attention pour ne pas tomber enceinte s’il affiche un résultat positif.calendrier menstruel

Le calendrier menstruel est très efficace

Vous avez donc des difficultés pour calculer votre cycle menstruel, car il n’est pas forcément très stable. Dans ces conditions, cela peut avoir des répercussions puisque vous pouvez tomber enceinte sans forcément le vouloir. A contrario, si vous souhaitez fonder une famille, il sera judicieux d’identifier avec la plus grande précision la période liée à l’ovulation, car elle est assez brève et vous devez être attentif à tous les changements. Avec ce calendrier menstruel, vous ne pourrez plus avoir de doutes puisque tous les éléments sont au rendez-vous.

  • Vous renseignez alors la date pour le premier jour des règles, il est impératif d’être précis lors de votre calcul.
  • Si vous vous trompez d’une ou de deux journées, il y a de grandes chances pour que le résultat ne soit pas celui escompté.
  • Le cycle est également différent d’une femme à une autre, car certaines ont une durée de 28 jours et d’autres de plus de 30 jours, voire de 21 jours.
  • Avec cette plateforme, vous calculez alors très rapidement votre cycle menstruel et vous ne pourrez plus vous tromper.

Bien sûr, lorsque le cycle n’est pas constant, vous devez opter pour une autre solution. Il est conseillé de noter alors pendant plusieurs mois le début de vos règles, la fin ainsi que la hausse de la température corporelle. Cette dernière est efficace puisque vous pouvez ainsi voir plus aisément l’ovulation. Lorsque vous aurez inscrit ces renseignements pendant près de 2 ou 3 mois, vous aurez un ordre d’idée concernant le cycle et vous pourrez ainsi obtenir une moyenne. Si vous avez une majorité de mois avec 28 jours et quelques exceptions à 30 jours, vous savez finalement que votre cycle est assez constant, vous devrez alors réaliser des calculs avec 28 et 30 jours pour avoir une fourchette précise concernant l’ovulation, cela permet de la repérer plus facilement.

Toutes les femmes n’ont pas le même cycle

Certaines idées préconçues ne cessent de se répandre sur Internet, des femmes et notamment les adolescentes ont tendance à penser que le cycle dure 28 jours. Lorsque ce n’est pas le cas, elles évoquent rapidement un problème de santé, mais la réalité est différente. Il est important de noter que toutes les femmes n’ont pas la même durée pour un cycle et il peut être plus ou moins long en fonction des mois. De ce fait, si certaines sont réglées comme une horloge avec le même nombre de jours, d’autres ont des cycles beaucoup plus aléatoires.

  • Ce n’est pas forcément le signe d’un problème de santé, mais il est tout de même judicieux de parler à un gynécologue.
  • Les examens complémentaires pourront vous rassurer, cela vous évitera de stresser à l’approche de vos règles.
  • Le cycle peut être de 21 jours ou de plus de 30 jours avec des pertes qui peuvent être plus ou moins longues et certaines dépassent 7 jours.
  • Les émotions ont aussi un rôle à jouer, car un fort stress peut provoquer l’arrêt des règles.

Avec la crise sanitaire qui a frappé de plein fouet le monde entier, des femmes ont constaté lors de la première vague une disparition de leur cycle menstruel. Cela a par contre été passager, mais c’est le résultat d’un fort stress et d’une angoisse souvent très élevée. Par conséquent, en fonction des évènements quotidiens, vous pouvez avoir un cycle de 28 jours, puis un autre un peu plus court et un troisième assez long. Consultez un médecin, mais ce n’est pas toujours le cas d’un problème de santé, les hormones sont souvent difficiles à contrôler surtout pour les femmes qui n’utilisent pas la pilule. Les cycles sont alors beaucoup plus aléatoires sans un moyen de contraception spécifique comme le stérilet, l’implant…

Renseignez-vous sur les signes liés à une grossesse

Comme nous avons pu le préciser au préalable, certaines femmes n’utilisent pas un moyen de contraception comme la pilule. Elles ont souvent une nette préférence pour un préservatif masculin ou féminin, voire un diaphragme. Les raisons sont multiples, mais, dans la plupart des cas, elles n’arrivent pas à supporter le dosage des hormones que ce soit avec un implant ou la pilule contraceptive qui est souvent pointée du doigt par une multitude de personnes. De ce fait, les risques de tomber enceinte sont plus grands surtout si vous oubliez de protéger votre rapport sexuel même avec votre époux.

  • De ce fait, si vos menstruations ont tendance à disparaître au moins pendant deux cycles, vous devez réaliser un test.
  • N’hésitez pas à regarder votre poitrine et votre ventre puisqu’ils peuvent grossir à cause du développement d’un foetus.
  • Bien sûr, si vous avez des doutes, le test de grossesse ou l’analyse de sang sera indispensable pour obtenir une réponse fiable.
  • Les douleurs peuvent aussi apparaître au même titre que les nausées ainsi que les vomissements.

Il faudra ensuite vous pencher sur la suite des évènements, car voulez-vous conserver cet enfant ? Si la réponse est positive, un premier examen chez le gynécologue sera nécessaire pour suivre l’évolution du foetus et au troisième mois environ, vous pourrez déjà obtenir quelques données concernant sa morphologie. Si votre réponse est négative, renseignez-vous concernant les méthodes pour avorter, car il y a la technique chirurgicale ou médicamenteuse. Cela dépend de l’avancée de votre grossesse, mais prenez bien le temps de réfléchir à toutes les éventualités afin d’être sûr que la décision soit la bonne. L’arrivée d’un enfant dans un foyer est souvent très déstabilisante, il faut donc se préparer à cette éventualité. Vous devez aussi respecter un délai pour l’avortement qui est légal en France.