Comment gérer l’hyperémotivité pendant la grossesse ?

Cultureua.com » Santé » Comment gérer l’hyperémotivité pendant la grossesse ?

La grossesse est la première étape d’une transformation majeure de notre vie, tant physiquement que psychologiquement. Il faut avouer que le commencement d’une grossesse ne se manifeste pas toujours en douceur, il est aussi normal de vivre des émotions négatives pendant cette période. Le changement des hormones peut affecter l’humeur de la future maman. Devenir anxieuse, émotive, craintive sont les différentes sortes de réactions souvent communes chez les femmes enceintes.

Le fait d’être hyperémotif est parfois assimilé à l’hypersensibilité. Le caractère hyperémotif désigne la tendance d’un individu à éprouver des émotions et à y réagir de manière excessive, tant de manière positive que négative. Cela peut entraîner des réactions disproportionnées par rapport à l’événement déclencheur. Si pareil cas arrive à une femme enceinte, comment réagir ?

De quelle manière peut-on savoir si une femme enceinte est hyperémotive ?

On peut déterminer si une femme enceinte est hyperémotive ou non en analysant son comportement.

Caractéristiques d’une émotion hyperémotive

Le sentiment d’hyperémotivité est un problème très courant. Elle met la personne dans un état psychologique et spirituel bien plus élevé que la majorité des autres personnes. Il faut comprendre que la tendance à être hyperémotif est une caractéristique propre à chaque personne. Ce n’est donc pas une maladie.

L’hyperémotivité se manifeste souvent de façon intense. Elle peut également se manifester par des signes extérieurs très visibles. On peut notamment parler de rougeurs, de pleurs, de mains moites ou même de diarrhées.

On peut dire qu’une femme enceinte est hyperémotive si l’on constate l’un ou plusieurs des signes suivants :

  • des sautes d’humeur, une irritabilité ou d’autres signes de troubles de la personnalité
  • des pensées qui tendent vers la victimisation
  • des difficultés pour la gestion les émotions
  • des difficultés à créer des relations
  • une peur d’être abandonnée

Les différentes causes de l’hyperémotivité

De nombreuses raisons, parfois évidentes, peuvent expliquer l’hypersensibilité. Premièrement, on peut parler de l’effet des hormones. En effet, pendant la grossesse, le changement hormonal peut perturber le bien-être de la femme enceinte. La combinaison des œstrogènes et de la progestérone peut être à l’origine de ses changements d’humeur.

Sinon, on peut expliquer l’hyperémotivité par les changements physiologiques de la future maman. La femme est obligée de s’adapter à sa grossesse, notamment les changements hormonaux, mais aussi physiques. Cette situation peut donc engendrer des émotions intenses et augmenter le stress.

Et pour beaucoup de femmes enceintes, surtout les plus jeunes, le passage au statut de mère est une source de confusion. Cela peut également provoquer un sentiment d’hyperémotivité.

Comment aider une femme à gérer son hyperémotivité ?

Alors que certaines mamans essaient de garder le contrôle de leurs émotions, d’autres réagissent de manière excessive face à une situation ou un événement. Voici quelques conseils qui peuvent aider face à l’hyperémotivité :

S’autocontrôler et se faire aider

Le self-contrôle est une bonne manière de gérer l’hyperémotivité. Mais tout le monde n’y arrive pas toujours, surtout si des paramètres externes, comme les hormones, interviennent. Voici ce qu’une femme enceinte peut faire :

  • Suivre une thérapie interpersonnelle (TIP) ou une thérapie comportementale et cognitive (TCC). Sachez qu’un diagnostic est nécessaire avant de procéder à une quelconque thérapie. En vous confiant pleinement à un spécialiste, vous comprendrez mieux votre état intérieur.
  • Parler de ses émotions à son entourage afin de bénéficier d’un soutien, d’une oreille attentive et de se sentir aidée et comprise.
  • Se faire plaisir et adopter une attitude positive en prenant soin de son corps. Vous pouvez vous balader, aller à la bibliothèque, vous détendre ou pratiquer une activité physique régulière.
  • Avoir la bonne habitude de savoir gérer ses émotions. L’hyperémotivité ne se guérit pas, mais elle s’apprivoise et se canalise. Durant sa grossesse, une personne hyperémotive peut apprendre, comme toute personne ordinaire, à canaliser et contrôler ses émotions pour prendre possession de toutes ses capacités et pour prendre du recul face à ses pensées.
  • Avoir une alimentation équilibrée et privilégier la consommation des aliments riches en nutriments comme les fruits, les légumes, les produits laitiers et les protéines.

Les traitements naturels pour gérer l’hyperémotivité

Les traitements naturels sont d’une grande aide pour gérer au mieux l’hyperémotivité. Certes, ils ne guérissent pas cet état, mais ils peuvent les atténuer et aider à mieux vivre. Il existe plusieurs sortes de traitements naturels. En voici quelques exemples :

  • Utiliser les huiles essentielles. L’aromathérapie est une excellente stratégie naturelle qui peut vous aider dans votre vie quotidienne. Vous pouvez vous masser ou vous frotter vos poignets avec des huiles essentielles. Leur odeur vous aidera à équilibrer et à apaiser votre corps et esprit.
  • La naturopathie peut également vous aider à retrouver votre sérénité. En effet, elle comprend à la fois des moments de relaxation, des moments sportifs, des arômes à respirer, des décoctions de plantes…
  • L’homéopathie est une autre forme de médecine alternative qui permet de contrôler et de gérer les émotions.
  • La phytothérapie est un traitement basé sur les vertus des plantes et permet de traiter efficacement l’hyperémotivité.

Pour conclure, l’hyperémotivité ne doit pas toujours être considérée comme un mal en soi. Ce n’est ni une faiblesse ni un handicap, surtout si elle survient chez une femme enceinte. Certes, elle peut déranger quelque peu le quotidien, mais avec ces conseils, vous pourrez très bien la gérer. Vous pouvez également vous faire suivre par votre médecin traitant pour obtenir de meilleurs conseils correspondant à votre état. Et surtout, pour en finir avec ce mal-être, souvenez-vous que la grossesse est l’une des meilleures périodes de votre vie. Profitez-en au maximum !