Meilleur Détecteur de fumée : Comparatif des meilleurs de l’année

Cultureua.com » Maison » Meilleur Détecteur de fumée : Comparatif des meilleurs de l’année

Avec la multiplication des accidents en France, les autorités ont décidé de rendre le détecteur de fumée obligatoire que ce soit dans une maison, un appartement, une location ou une vente. Ce petit accessoire peut rapidement sauver la vie à une famille puisqu’il est en mesure de vous alerter lorsqu’un incendie se déclare dans votre logement. Avec ces mesures, les modèles sur Internet son nombreux, mais un détecteur fumée n’affiche pas forcément la meilleure qualité. Il est alors indispensable d’avoir recours à un guide d’achat pour être certain que le produit acheté n’est pas une contrefaçon et il suffit de regarder la mention CE pour être immédiatement rassuré.

Deux marquages très importants

Il y a une grande différence en termes de prix puisqu’un détecteur de fumée peut être vendu quelques euros alors que d’autres sont facturés une petite fortune. L’entrée de gamme sans aucune mention doit être mise de côté, car les alertes ne seront pas de qualité et ces produits sont pratiquement inutiles, ils peuvent même être dangereux, car ils ne se déclencheront jamais. De ce fait, deux marquages doivent attirer votre attention et ils sont simples à mémoriser, car ils sont présents sur d’autres articles du quotidien.

  • La norme européenne EN 14 604 doit être respectée par ce détecteur de fumée et si c’est le cas, il porte la mention CE.
  • C’est un gage de qualité et de sécurité, vous êtes alors certain que tous les tests ont été réalisés avec brio et les laboratoires agréés ont donc accepté la mention.
  • Si vous souhaitez un détecteur de fumée obligatoire d’une qualité supérieure, il faut miser sur la mention NF puisque les exigences sont beaucoup plus nombreuses.
  • Généralement, deux tests au cours de l’année sont réalisés et cela permet d’avoir la mention NF qui est donc beaucoup plus minutieuse que le marquage CE.

Si vous êtes à la recherche d’un détecteur de fumée connecté, il doit afficher au minimum CE, mais il est recommandé d’avoir le marquage NF pour être certain que le produit affiche une réelle qualité.

Attention certaines fonctionnalités sont inutiles

Avec un comparatif détecteur de fumée, vous avez pu constater que les prix détecteur de fumée sont différents et les références sont également nombreuses. Si vous souhaitez piloter l’intégralité de votre maison avec votre Smartphone en utilisant une application, un modèle connecté peut être intéressant, mais il sera forcément beaucoup plus onéreux. Il vous permet toutefois d’être alerté même si vous n’êtes pas en mesure d’entendre la sonnerie. Si cela est intéressant, d’autres options sont à reléguer aux oubliettes pour cette alarme incendie obligatoire, c’est le cas de la mise en sourdine. Cet appareil doit vous sauver la vie, si vous pouvez l’éteindre, il devient inutile et la situation est alors dangereuse.

Il est important de préciser qu’un détecteur de fumée que choisir est identique pour un appartement, une maison, un camping… De ce fait, les fabricants qui vous proposent des versions « spéciales » pour votre camping-car par exemple, sachez qu’il s’agit d’un argument de vente infondé puisqu’un détecteur monoxyde de carbone obligatoire est identique pour tous les usages. Vous pouvez alors acheter pour quelques euros un produit NF de qualité et l’utiliser pour l’ensemble de vos pièces, véhicules…

Une petite précision s’impose

Les consommateurs peuvent nager dans le flou puisqu’ils n’arrivent pas à faire la différence entre cet achat détecteur de fumée et le modèle dédié au monoxyde de carbone. En effet, ce sont deux produits différents qui méritent forcément votre attention. Celui susceptible de détecter la fumée est parfait pour vous prévenir d’un incendie. Vous pouvez donc acheter détecteur de fumée uniquement pour cet usage, mais si vous avez une cheminée par exemple ou encore un poêle, le meilleur détecteur de fumée ne sera pas suffisant, vous devrez acheter un détecteur pour le monoxyde de carbone. Ce dernier sera alors installé à côté de votre chauffage d’appoint pour vous alerter du taux dans la pièce puisque ce gaz est inodore.

Un test détecteur de fumée est indispensable pour jauger la qualité au même titre que les avis détecteur de fumée et vous pouvez opter pour une version avec les deux fonctionnalités.

Comparatif entre un détecteur de fumée et un détecteur de monoxyde de carbone

Si vous vous rendez dans un magasin de bricolage pour faire l’achat d’un détecteur de monoxyde de carbone, vous vous apercevrez qu’il se trouve dans le même rayon, juste à côté du célèbre détecteur de fumée. Forcément, si ces 2 appareils ne portent pas le même nom, c’est bien pour une bonne raison. S’ils concourent tous les 2 à assurer votre sécurité à la maison, ils sont aussi différents. Le détecteur de fumée est aussi appelé DAAF, pour Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée. Il est au première loge dans la lutte contre les incendies domestiques. Il sert à détecter aussi bien les fumées provenant de la combustion du bois, que du papier ou encore du plastique. Le détecteur de fumée est équipée d’un capteur qui est photo-électrique. Cela signifie que lorsque la fumée va passer devant, cela va donner l’alerte. Il peut être installé dans toute la maison, hormis dans les pièces humides, comme la salle de bain et la cuisine.
Quant au détecteur de monoxyde de carbone, il peut sembler identique au détecteur de fumée, mais ce n’est pas totalement vrai. Comme son nom l’indique, il sert dans la détection du monoxyde de carbone qui est en réalité un gaz et non une fumée. Ce gaz a la particularité d’être inodore et incolore. Il est donc impossible de le repérer que ce soit à l’odeur ou par la vue. Le gaz par contre, s’il est présent dans la pièce va monter. Lorsque l’appareil va le détecter, il va alors se créer une réaction chimique. Cette réaction va produire un courant électrique déclenchant l’alarme. Ce type de détecteur doit être installé dans les pièces où se trouvent un appareil à combustion, comme une chaudière ou un chauffe-eau. Autant le détecteur de fumée est obligatoire, autant ce n’est pas le cas pour le détecteur de monoxyde de carbone.
Une dernière chose, certaines marques vous propose un détecteur de fumée qui soit à la fois détecteur de monoxyde de carbone. Il est cependant difficile de trouver un emplacement convenable à ce type d’appareil, car les localisations ne sont pas identiques entre un détecteur de fumée et de monoxyde. Il est donc préférable de faire l’achat de 2 appareils distincts pour une meilleure efficacité.

Quand changer son détecteur de fumée ?

Depuis le 9 mars 2010, il est désormais obligatoire de faire installer dans son logement un détecteur de fumée dans un appartement en location ou dans votre maison, que ce soit vous qui y habitiez ou non. En tout cas rassure-vous, votre assureur ne pourra pas vous sanctionner si vous êtes propriétaire d’un logement et que vous décidez de prendre le risque de ne pas installer de détecteur de fumée. Ce qui signifie qu’en cas d’incendie chez vous, vous serez quoi qu’il arrive indemnisé par votre assurance habitation. Par contre, votre assureur a tout intérêt à vous inciter à faire cette installation, somme toute peu onéreuse. Cela peut notamment être le cas avec une prime de réduction à condition de leur fournir une facture comme preuve.
Pour le choix du modèle, il vous revient de vous décider pour un fonctionnement à pile ou électrique. Par contre, il est préférable de faire l’achat d’un détecteur de fumée NF, soit portant la mention Norme Française, car ils sont plus fiables et dureront davantage dans le temps. Cela vous permettra de le garder en place dans votre logement jusqu’à 10 ans. Attention cependant, il s’agit de prendre en compte la date de fabrication de l’appareil, et non la date d’achat.
Vous serez évidemment dans l’obligation de le changer avant cette date si celui-ci est défectueux. Ainsi, si votre détecteur de fumée :

  • est tombé
  • a été peint
  • n’émet plus de signal, même après le changement de la pile
  • fuit au niveau du compartiment à piles ou si les bornes sont corrodées,

vous devez absolument choisir un nouveau détecteur de fumée pour remplacer l’ancien. Vous pouvez vous rendre dans un magasin de bricolage, une grande surface ou encore regarder sur internet. Vous trouverez facilement un détecteur de fumée sur Amazon. Pour savoir quel est le meilleur détecteur de fumée, rien de mieux que de lire les comparatifs sur internet et cela même si vous faites l’achat de votre détecteur de fumée en magasin. Vous aurez bien plus d’informations sur le produit et vous aurez également accès aux avis des consommateurs.
En ce qui concerne l’ancien détecteur de fumée, vous pourrez le jeter dans votre poubelle sans souci, car il ne présente aucun danger pour la santé.

Où placer son détecteur de fumée ?

L’emplacement est tout aussi important que de faire l’achat d’un détecteur de fumée fonctionnel et de qualité. Il ne doit pas être pris à la légère. C’est une question de sécurité.
La première chose à savoir est que chaque étage de votre logement doit être équipé d’un détecteur de fumée. Si vous avez un sous-sol, et un étage supérieur où se trouvent très certainement vos chambres, vous devrez avoir un minimum de 3 détecteurs de fumée pour que tout le logement soit couvert de façon efficace. Ensuite, lors d’un incendie la fumée va monter, le détecteur doit être installé en hauteur, à savoir sur le plafond. Généralement, la cage d’escalier joue un rôle de cheminée pour les fumées en cas de sinistre. Il est donc recommandé de couvrir ces zones à risque avec un détecteur. Vous devez aussi vous donner la possibilité de sortir rapidement en étant prévenu le plus tôt possible. C’est pour cela que vous devez aussi placer un détecteur proche de votre chambre à coucher, à moins de 3 mètres, pour être prévenu à temps si cela devait arriver durant votre sommeil. Si vous ne lésinez pas sur la sécurité, vous pouvez carrément en placer un dans chaque chambre, au cas où il prendrait l’envie à quelqu’un de fumer à l’intérieur et de s’endormir avec une cigarette allumée ou mal éteinte.
En résumé, il vous faut un détecteur :

  • par étage (sous-sol compris)
  • dans la cage d’escalier
  • proche de votre chambre

Voilà pour les pièces. Reste maintenant à bien le positionner dans chacune de ces pièces. L’endroit idéal est de placer le détecteur de fumée au centre de la pièce. Vous devez quoi qu’il arrive laisser 10 cm d’écart avec un mur et le mettre à 60 cm d’un angle. Il est également possible de placer le détecteur de fumée en haut d’une cloison si vous avez des chambres mansardées. Il devra alors être installé à une distance de 1 mètre du plafond, car dans cette configuration, la fumée a plus de mal à monter. Si vous avez un couloir de plus de 9 mètres, vous serez dans l’obligation d’en mettre un à chaque extrémité.
Enfin, vous ne devez PAS placer de détecteur de fumée dans les pièces suivantes :

  • la cuisine
  • la salle de bain
  • le garage
  • la buanderie.

Dans ces pièces-là, ce sont des détecteurs de chaleur car en cuisinant ou en prenant une douche bien chaude, la vapeur dégagée va déclencher systématiquement votre détecteur. Cela va vite vous énerver et vous risquez dans le pire des cas, d’enlever les piles du détecteur, qui deviendra alors complètement inutile.

Faire le test de son détecteur de fumée

Certes vous êtes dans l’obligation d’avoir un détecteur de fumée dans un logement que vous louez. Faut-il encore que celui-ci soit fonctionnel. Pour le savoir, vous n’avez pas 36 solutions devant vous. Vous allez devoir le tester pour en avoir le cœur net. En tout cas vous devez savoir, que si la pose revient à votre propriétaire (si vous en êtes locataire de votre logement, et cela peu importe que ce soit un appartement ou une maison), l’entretien du détecteur de fumée vous incombe. Il y a tout de même des exceptions, à savoir s’il est question d’une location saisonnière quand vous partez en vacances le temps d’une semaine par exemple, ou encore pour les logements meublés. Dans ce cas, vu que vous êtes dans le logement que temporairement, ce n’est pas à vous que revient de faire le test des détecteurs de fumée. Cela sera à la charge du propriétaire des lieux.
Une fois par an, vous devrez faire le test en condition réelle, c’est-à-dire en l’exposant pour de vrai à de la fumée. Pour cela, il vous faut une bougie, sauf si vous avez eu la malchance de brûler votre plat sur votre cuisinière ou dans le four comme cela peut arriver, et que votre détecteur se soit déclenché pour vous avertir de la présence de fumée dans votre logement. Mais bon généralement vous vous en rendrez vite compte par vous-même. Si ce n’est pas le cas, direction la recherche de bougie. Vous en avez surement une dans vos tiroirs ou bien une en décoration d’ambiance. Un bâton d’encens fera également très bien l’affaire pour ce test. Placez-vous à distance de votre détecteur pour ne pas l’endommager avec la flamme, mais suffisamment proche tout de même. Vous n’aurez plus qu’à souffler la flamme de la bougie. Si le détecteur se déclenche et émet une sonnerie, vous pouvez garder votre détecteur en place. S’il ne se déclenche pas, avant de le changer, vérifiez si votre pile fonctionne toujours.
Une fois par mois, le test sera aussi à faire, mais il sera bien plus facile. Il vous suffit de rester appuyer sur le bouton d’essai durant quelques secondes. Là encore, vous devez entendre la sonnerie. Si vous vous êtes absenté plus d’une semaine pour des vacances ou une hospitalisation par exemple, faites également la vérification. En effet, il se pourrait que le bip des piles faibles se soit déclenché durant votre absence.